Démarrage tout en douceur d’un projet pédagogique et artistique imaginé par le musicien Chris Arlès et qui a pour nom “Les Quatre saisons du Blues”, soutenu par le Conservatoire National de Musique François Mitterrand. C’est ainsi que le blues sera mis à l`honneur non seulement grâce à une masterclass (dans la journée) mais aussi un concert là 20 heures, le 11 juillet 2015 au CNFM. Musicien professionnel vivant et travaillant à Maurice, Chris a étudié les diverses techniques instrumentales qui permettent d’aborder les différents styles du blues, acoustique ou électrique, avec les instruments correspondants. Son constat : il y a beaucoup d’adaptations et de représentations du blues à Maurice, mais pas dans sa forme réelle, d’où l’idée de cette masterclass qui sera un moyen d’appréhender en live une musique peu représentée ici.
Rappelons que Chris Arlès, compositeur et guitariste, a fait un long chemin jusqu’à 1998 (des compilations et un album) avec le groupe Exclusivit (un son à la fois rock et festif). Mais c’est vers le Blues et l’Afrique, dit-il, qu’il mène ses expérimentations de 1999 à 2000 avec des musiciens et célèbres griots sénégalais, maliens, guinéens que sont les Meissa M’Bay, Sega, Seck, Samba N’Diaye et Segou Diabate. Un album “ Night in Casamance” (Fremaux et accociés distribution) illustre en duo Meissa M’Bay et Chris Arlès. Le résultat : un blues très sensible, évidemment aux couleurs africaines. Aujourd’hui, Chris développe des projets avec Menwar, ambassadeur de la musique locale et auteur du célèbre blues “Suzanne”. La passion du Blues et de l’enseignement ont amené Chris à concrétiser un projet d’enseignement du blues ludique, basé sur l’expression et la participation des musiciens. “Les Quatre saisons du blues” renvoient à une masterclass divisée en quatre parties : deux parties acoustiques et deux parties électriques. Il s’agit d’aborder le Blues sous quatre axes différents : quatre époques, quatre styles, quatre instruments différents. On passera de la National Slide guitar à la guitare acoustique folklorique, de la Sender Stratocaster aux Les Paul Electric guitars, Gibson. Donc, deux instruments solides, emblématiques du Blues.
L’idée de Chris Arlès est de partager une plateforme avec des musiciens intéressés par le blues qui sont en demande d`outils ou d`axes pédagogiques afin de rendre cette ressource accessible au plus grand nombre de jeunes musiciens ou enseignants. Son projet (Les Quatre saisons du Blues) présente de nombreuses entrées vers l`histoire du blues, les instruments utilisés, les artistes et thématiques. Il propose également un prolongement vers les musiques actuelles. Le projet se veut collaboratif. Chaque participant peut soumettre son idée. La rencontre se veut aussi constructive. Chacun ayant sa propre vision du blues, il s’agit de donner une aide précieuse à ceux qui veulent jouer ou chanter cette musique.
Rappelons en vrac les objectifs de la masterclass : sensibiliser et former à l’histoire, à la pratique et à la pédagogie du blues et de la guitare ; développer des compétences éducatives pour mener des interventions, ateliers musicaux… Le public concerné : musiciens amateurs ou professionnels, enseignants, intervenants. Chris Arlès veut faire ressortir les correspondances entre le rythme traditionnel mauricien et un certain swing blues en relation avec l’Afrique et l’Amérique. Ce sera aussi l’occasion de parler métrique avec le 12/8 qu’on retrouve dans le répertoire blues et dont la racine commune se trouve dans le continent noir et l’Amérique du Nord. Le public intéressé pourra obtenir d’amples renseignements sur le 59462836. Le prix du concert le 11 juillet 2015 au Conservatoire national de Musique est fixé à Rs300.