White River (Manoel Nunes) impressionne à mesure qu’approche l’échéance du Maiden 2019

S’il n’avait que trotté dans le trotting track hier, White River est passé aux choses sérieuses ce matin. Associé un nouvelle fois au Brésilien Manoel Nunes, le crack de l’établissement de Rameshwar Gujadhur a réalisé un galop de haute facture en compagnie de Nottinghamshire, qui n’a pu que constater les dégâts. Parti prudemment, Manoel Nunes a ensuite augmenté la cadence aux 400m avant d’enchaîner avec un excellent chrono (34s) sur 600m et son sparring-partner n’y a vu que du feu. Il nous a également paru dans une forme impeccable lorsqu’il a regagné le paddock. Sur ce travail et sa forme actuelle, ses adversaires devront bien se tenir dimanche dans le Maiden.

Randall Simons en action

Après le départ de Karl Zechner, l’établissement Preetam Daby a jeté son dévolu sur une fine cravache sud-africaine, Randall Simons, pour défendre ses couleurs. Le cavalier, qui a du reste découvert le Champ de Mars ce matin et a travaillé plusieurs chevaux de son nouvel employeur, à l’instar de Consul Of War, Sub Tropical, Tweak The Wind et Starsky, entre autres. Associé généralement au célèbre entraîneur Mike de Kock en Afrique du Sud, Simons compte à son palmarès plus de 700 victoires, dont 4 en groupe 1. Il découvrira la compétition dès dimanche.