Selon Jack Bizlall, tous les dirigeants syndicaux faisant partie de l’Intersyndicale auront une rencontre par voie de visioconférence afin de préparer un mémoire qui sera soumis au gouvernement.

« Cette décision a semé la panique chez les employés d’Air Mauritius et d’Airmate. La raison : la décision qui sera prise par les administrateurs vont échapper à tout contrôle politique. Un Receiver manager prend tout simplement des décisions contractuelles et légales. Il considère tout simplement l’aspect technique des choses sur le point de vue des fi nances et des opérations. L’Intersyndicale va reprendre ainsi toutes les critiques formulées depuis 2001 pour qu’Air Mauritius continue à exister sur une base solide. Dans le mémoire que nous allons préparer, nous allons citer tout cela et a choisi un groupuscule de gens qui font la pluie et le beau temps chez Air Mauritius, qui est la plus grande entreprise de Maurice. Sa situation aura maintenant un impact sur le secteur privé. Désormais, le gouvernement ne pourra rien refuser au secteur privé. Le gouvernement doit entrer maintenant dans une logique des négociations avec les receiver managers, » a declaré Jack Bizlall.