Jack Bizlall confirme qu’il ne soumettra pas sa candidature aux prochaines élections générales. Sollicité le jeudi 5 septembre, il a expliqué que cette décision repose sur les dossiers qu’il défend et le temps qu’il compte y consacrer.

« J’ai toujours milité en dehors du parlement« , a-t-il déclaré. Jack Bizlall compte ainsi se pencher sur l’avancement de ses dossiers afin qu’ils évoluent « plus rapidement » au niveau constitutionnel, juridique et social. Il en profitera pour prendre les actions qu’il faut, approfondir les recherches sociétales qu’il souhaite ou encore dénoncer les manquements nécessaires.

« Je vais être quinze fois plus actifs dans mes dossiers », a-t-il affirmé. Un conseil qu’il donne toutefois en marge de ces élections : il faut « se débarrasser de cette politique dynastique ».