Inaugurée en 1997, la bibliothèque sonore Jacques Cantin Talking Books, sise au Centre Loïs Lagesse, dont elle ne dépend toutefois pas, se met au service des non-voyants et malvoyants. Seule bibliothèque dans l’île adaptée à ce groupe de personnes, Jacques Cantin Talking Books met quelque 1 200 ouvrages sonores à la disposition de ses abonnés. La responsable, Maryline Seebaruth, lance un appel à des donneurs de voix en vue de remplir davantage les rayons des ouvrages disponibles.
L’initiative de la bibliothèque sonore Jacques Cantin émane de l’association des trois organisations Loïs Lagesse Trust Fund, Abaim et Terre de Paix. Quelques mois après sa naissance, elle devait avoir son propre exécutif après s’être enregistrée auprès du Registrar of Associations et recevoir le soutien du Fonds européen de développement, du Fonds luxembourgeois et d’autres sponsors. Le rôle de la bibliothèque consiste à mettre sur CD des contes et des textes à visée informative ou divertissante. Tous les services sont gratuits.
Des bénévoles, appelés “donneurs de voix”, viennent au studio de la bibliothèque pour enregistrer leur voix et choisissent, selon leurs appréciations, de lire un livre, une histoire ou un article. « Nous avons des romans, des livres de littérature, des contes de Grimm. Les adultes sont surtout intéressés par les recettes et les articles sur la nutrition. C’est pourquoi je demande davantage de textes sur ce sujet. Avant, les jeunes étaient plus intéressés par la littérature », explique la responsable. Elle poursuit : « Nous avons aussi des documents audio sur la santé, par exemple le diabète et l’ophtalmologie. Les donneurs de voix lisent en trois langues : anglais, français et kreol. Si le donneur de voix a chez lui des livres qu’il voudrait enregistrer, il peut le faire. Dans le cas contraire, je trouve un texte pour eux, même si la plupart cherchent par eux-mêmes. Les donneurs de voix peuvent faire un montage eux-mêmes chez eux. Par exemple, s’ils ont fait des recherches sur “comment se garder en forme”, ils peuvent donner un titre à leur texte et donner dix conseils pour être en forme. De même, si quelqu’un dispose d’un texte sur des boissons, il peut faire davantage de recherches pour que leur texte audio tienne une heure. En arrivant à la bibliothèque, ils viennent enregistrer leur voix. »
D’autres services sont proposés : des textes audio sont envoyés par voie postale à ceux n’ayant pas de moyen de déplacement après avoir passé leur commande par téléphone. Trois fois par semaine, une classe d’écoute est proposée. « Je raconte des histoires aux enfants ou un fait d’actualité, par exemple les inondations. »
La bibliothèque sonore Jacques Cantin ne générant pas de revenus, elle doit compter sur des sponsors et procéder à des levées de fonds. Le Mauritius College of the Air, l’alliance française et la MBC ont aidé à son démarrage en faisant don de cassettes préenregistrées. Ceux voulant soutenir la bibliothèque peuvent soit prêter leur voix à des textes ou faire don d’équipements. La bibliothèque est ouverte de 9 à 16 h en jour de semaine et de 9 h à midi les samedis. Pour plus de renseignements, formez le 466-4421 ou envoyer un e-mail à jctba_06@yahoo.com.