Le Ward IV de Port-Louis des années 40/50 a forgé les leaders de la période post-indépendance et contribué à offrir au pays un visage moderne. Parmi ceux qui en sont sortis : Jacques Maunick. L’homme des médias et de musique prendra le micro le 27 avril à 17 h au Centre Social Marie Reine de la Paix, à la Rue St Georges, Port-Louis, pour parler de cette période. Le thème de sa conférence en créole : Ward IV de Port-Louis dans les années 40/50 vu par un enfant du quartier.
D’emblée, Jacques Maunick annonce les couleurs. Connu pour son franc-parler, il ne mâche pas ses mots et tient absolument à préciser que sa conférence sur le Ward IV n’a nullement l’intention d’aborder ou de revenir sur des “sujets et autres célèbres personnages, qui à mon sens, ont suffisamment eu leur temps de gloire. Moi c’est la vie quotidienne d’un enfant né pendant la guerre que je compte offrir au public car on parle trop souvent des gran dimounn aux dépens des ti dimounn.” Sa naissance remonte à 1942. Le premier de sa famille à naître à Port-Louis, Jacques Maunick y a grandi jusqu’à l’âge de 15 ans. Plus précisément dans le Ward IV, pas très loin de l’église Immaculée dont le parvis était son terrain de jeu favori.