Parrainée par l’Omnicane Foundation, la 4e édition du Jaipur Foot Mauritius on the spot Limb Fitment Camp a été lancée hier à Solitude, Triolet. Jusqu’au 29 mai, 140 prothèses de jambes et 15 autres de bras seront fabriquées sur mesure et offertes aux bénéficiaires. Un chèque de Rs 1 495 000 a été remis à la Global Rainbow Foundation (GRF), ONG organisatrice de cet événement qui se veut sur la durée.  
Lors du coup d’envoi de cette nouvelle édition, le président fondateur de la GRF, Armoogum Parsuramen, a rappelé que l’Omnicane Foundation a toujours soutenu le Jaipur Foot Camp mais que, cette fois, elle a tenu à en être le principal sponsor. Pour Armoogum Parsuramen, ces prothèses représentent des « cadeaux de mobilité et un nouveau contrat de vie » pour les bénéficiaires. Le travail est réalisé de manière professionnelle, dit-il, avec le soutien du centre de réhabilitation de l’ONG qui est basé à Camp Yoloff. À Solitude, un bâtiment a été loué pour une période de dix ans en vue d’abriter les travaux de fabrication de prothèses. « C’est une activité que nous voulons sur la durée, car, selon le gouvernement, nous avons 450 amputés par an ». La liste des bénéficiaires comprend aussi des personnes de la région, dont des Rodriguais et Seychellois. Le président fondateur de la GRF indique que l’exportation de ce service vers Madagascar est à l’étude. « Nous préférons que ces personnes puissent travailler afin qu’ils aient leur autonomie ». La nouveauté dans cette nouvelle édition est que les prothèses sont en partie fabriquées par trois des anciens bénéficiaires, qui ont suivi une formation en ce sens en Inde.
« C’est un travail extraordinaire. Nous sommes vraiment honorés d’y participer. C’est une organisation qui voit plus loin qu’une simple action ponctuelle. Le geste ne consiste pas à offrir un cadeau et puis c’en est fini », déclare le Chief Executive Officer (CEO) d’Omnicane, Jacques d’Unienville. La quatrième édition du Jaipur Foot Camp est le projet phare de l’Omnicane Foundation pour 2015. « Malgré les pertes dans le secteur du sucre, Omnicane a décidé d’aller de l’avant avec ce projet, car nous avons pris un engagement ». Jacques d’Unienville devait ajouter que « nous tenons souvent la mobilité pour acquise quand nous l’avons ». Il a remercié toute l’équipe d’Omnicane ainsi que les volontaires qui ont soutenu ce projet.
Les précédentes éditions ont été organisées grâce à la contribution de partenaires et de particuliers, et grâce à la campagne de collecte de fonds menée par l’ONG au cours des trois dernières années. Pour la fabrication des prothèses, la GRF reçoit le soutien technique de la Bhagwan Mahaveer Viklang Sahayata Samiti (BMVSS), la plus importante organisation au monde au service des personnes handicapées. Quelque 450 prothèses ont été offertes lors des trois dernières éditions aux amputés de Maurice, de Rodrigues et des Seychelles.
Impliqué dans la culture de la canne à sucre, la production d’énergie et la fabrication du sucre raffiné pour l’exportation, le groupe Omnicane, qui gère également le Holiday Inn Mauritius Airport, dit croire dans un modèle de développement où cohabitent l’économie, l’environnement et le social. C’est ainsi que la Omnicane Foundation a été créée en 2009 avec une approche inclusive en vue de participer à l’autonomisation de la société mauricienne.