Le ministre des Administrations régionales a, lors de l’inauguration du Jardin Bijoux lundi à Beau-Bassin, non seulement souligné son intérêt pour le développement et la propreté des villes soeurs, mais a aussi lancé une invitation à l’opposition en vue d’apporter sa pierre à l’édifice. « Si ou anvi rant dan bis-la, rantre ! » a déclaré Hervé Aimée.
« Que cessent les critiques ! » a martelé Hervé Aimée en faisant référence aux travaux effectués à travers le pays. C’était hier à l’inauguration du Jardin Bijoux, situé en face de l’église Sacré Coeur à Beau-Bassin, en présence du PPS Reza Issack et des membres de la mairie. « Si enn dimounn anvi travay mem si li dan lopozisyon ek ki li anvi koze, li gagn drwa vini », a lancé le ministre des Administrations régionales.
« Mo pe suiv depre developman dan Beau-Bassin/Rose-Hill », a par ailleurs déclaré le ministre tout en pointant du doigt le piteux état des villes soeurs. Hervé Aimée a salué l’effort du maire de Beau-Bassin/Rose-Hill Norbert Forget pour l’accomplissement de plusieurs travaux et ce, malgré l’abandon de certaines infrastructures publiques des villes soeurs.
Hervé Aimée a aussi énuméré les différents projets exécutés par son ministère. Il a indiqué qu’environ Rs 500 000 ont été allouées à la rénovation et l’embellissement du Jardin Bijoux à Beau-Bassin. Un lieu laissé à l’abandon des années durant. Les toilettes publiques situées à proximité du poste de police de la région ont aussi fait peau neuve.
Le ministre des Administrations régionales a annoncé que les projets qu’il privilégiera concernent l’introduction de toilettes modulables automatiques payantes dans plusieurs régions et la mise en place d’un système de sécurité pour réduire les cas de vol de câble électrique. « Chaque sou dépensé est celui des contribuables. Nous devons le dépenser efficacement », a souligné Hervé Aimée. Il a aussi indiqué que le remplacement des câbles électriques volés sur l’autoroute du Sud coûtera environ Rs 9 millions à l’État. « Les travaux prendront du temps car ces câbles ne sont pas produits à Maurice. »
Concernant la destruction et le vandalisme des infrastructures publiques, Hervé Aimée a mis l’accent sur la responsabilité citoyenne. « Se pa local government ki responsab destriksion ban dibien. Popilasion bisin konn preserv seki nou pe donn zot », a dit le ministre.
Le PPS Reza Issack a quant à lui souligné l’importance du travail bien fait alors que le maire Nobert Forget a rappelé l’historique du Jardin Bijoux, dont le nom fait référence au paysage de la ville. La cérémonie a pris fin avec la mise en terre d’une plante endémique par Hervé Aimée.