Garden tools under the rain

Si les plantes raffolent de la pluie en général, un trop gros apport peut avoir des conséquences néfastes pour elles. Les sols engorgés sont propices aux maladies et les fleurs et légumes peuvent être sévèrement abîmés. Voici quelques astuces qui vous permettront de limiter la casse dans le jardin ou le potager.

Contrer les maladies

En été, la pluie peut devenir problématique : associée à la chaleur, elle assure un terrain propice au développement de certaines maladies cryptogamiques, qui apprécient particulièrement des conditions chaudes et humides. Après une ondée estivale, pulvérisez du purin de prêle en prévention sur les végétaux les plus sensibles, comme les rosiers ou les tomates. Si la pluie est très abondante sur un sol précédemment malmené par la sécheresse, elle risque de le raviner et de détruire les agrégats de terre. En résulte la formation d’une croûte, qui deviendra très dure en surface, surtout si la terre est argileuse. Après ce type d’ondées, pensez à biner ou à griffer la couche superficielle du sol pour empêcher la formation de cette croûte.

Détournez le flux d’eau

Si la pluie a creusé des tranchées ou créé des zones érodées, servez-vous de cette indication pour détourner le flux d’eau lors de la prochaine pluie en prévoyant des drains. Vous pouvez même prévoir de récupérer cette manne venue du ciel en enterrant des réservoirs à eau de pluie qui vous permettront d’arroser le jardin gratuitement.

Secouez et tuteurez vos fleurs

Le spectacle au jardin après une forte pluie est parfois désolant : fleurs abîmées ou cassées par leur poids, feuillages ou branches couchées au sol. Il est recommandé de secouer les fleurs les plus lourdes pour évacuer l’eau. Tuteurez-les si elles ne sont pas trop abîmées, sinon coupez-les. Passez ensuite un coup de râteau pour ôter les feuilles et les brindilles transportées par la pluie afin de redonner un bel aspect à votre jardin.

Parapluies pour plantes

Ne jetez plus vos vieux parapluies. Il n’est pas toujours indispensable de dépenser des sommes élevées… un peu d’astuce et d’imagination suffit parfois. Un simple parapluie, dont la toile est remplacée par un voile d’ombrage, et l’objet retrouve une seconde vie. Facile à déplacer en fonction des repiquages, des endroits du jardin les plus exposés aux rayons ardents du soleil, le parapluie, maintenu au sol par un simple petit piquet, est de ces objets malins qui protégeront efficacement le cerfeuil, les semis de laitues ou les repiquages de choux, par exemple.

Retardez vos plantations

Comme on ne peut pas planter d’arbre, d’arbuste ou de vivace dans une terre gorgée d’eau, il est recommandé d’attendre quelques jours après le retour du soleil afin que la terre se désengorge. Mieux vaut donc retarder toutes vos plantations plutôt que de planter et que cela ne donne rien. En attendant le soleil, préservez les plantes qui en ont besoin à l’intérieur ou optez pour une serre de jardin, qui protégera un minimum vos premières plantations.

Le gazon

Sachez que la pluie va faire pousser à outrance certains végétaux, notamment le gazon. Pour le préserver, tondez peu en réglant la hauteur de coupe, mais très souvent pour éviter les herbes hautes. Notez que les mauvaises herbes aussi vont beaucoup plus pousser et vous serez donc très occupé à les retirer en attendant de pouvoir planter. Pour les plantes qui sont déjà de belle taille ou fragiles, n’hésitez pas à installer un tuteur qui les aidera à ne pas se casser et donc à profiter du beau temps à venir.