Il suffit de regarder autour de soi pour admirer la beauté de la diversité de notre pays. Ce mélange est le symbole d’un pays multiculturel. Dans le milieu de la musique ou de la danse et même dans le domaine culinaire, nous pouvons savourer cette diversité.
Sur scène, il lui arrive souvent d’être accompagné d’un tabla, d’un sitar et de percussions lorsqu’il présente son blues créole. Eric Triton chante Linite depuis qu’il a 14 ans. Celui qui proclame avoir toujours cru dans l’unité nationale confie qu’il le démontre quand il se produit. “Le vrai mélange ne se borne pas à associer différents instruments. Il réside également dans le partage entre plusieurs artistes. C’est alors que l’esprit de vivre ensemble a toute sa valeur.”
La troupe de danseurs de Nalini Aubeeluck est spécialisée en danse indienne, mais cela ne l’empêche pas de s’aventurer dans d’autres styles. Pour elle, la danse et la musique sont universelles. “Il n’y a aucune raison pour qu’il y ait des barrières dans ce domaine. Les races, les couleurs et surtout la politique important peu lorsqu’on danse.”