Paris/Maurice ou l’art de métisser les univers musicaux et d’inventer de nouveaux feelings, c’est un peu ce que nous proposent le pianiste français Manuel Rocheman et la chanteuse mauricienne Nadine Bellombre demain soir, à 20 heures, à l’IFM. Ils uniront leurs singularités et leurs influences aux côtés de Kersley Palmyre, Momo Manancourt ou Christophe Bertin, Samuel Laval et Patrick Desvaux. Un rendez-vous assorti d’un album.
Manuel Rocheman avait mis l’IFM en ébullition avec Linley Marthe en octobre 2012 lorsqu’ils ont ouvert le festival Blues dan jazz. Si l’extraordinaire bassiste mauricien a un public conquis d’avance ici, le pianiste français jouait pour la première fois ici. Ils étaient entre autres accompagné par Christophe Bertin et Maurice Manancourt à la batterie et la chanteuse Nadine Bellombre les avait rejoint pour quelques morceaux… Le courant est si bien passé entre les musiciens et avec le public, que l’invité du festival Manuel Rocheman a décidé de donner suite à ces échanges en enregistrant un album ici.
Nous allons pouvoir découvrir le fruit de ces rencontres en live demain, à 20 heures à l’Institut Français de Maurice. Le centre culturel annonce une « expérience unique, avec un son totalement inédit » qui associe les influences jazz et brésiliennes du piano de Manuel Rocheman avec les polyrythmies 6/8 typiques de Maurice. Ce cross-over s’intitule tout simplement Paris/Maurice. L’album enregistré au studio Kapricorn propose trois compositions de la chanteuse Nadine Bellombre aux côtés des mélodies du pianiste et d’un choix de standards de pop et de jazz revisités à leur manière.
Comme en 2012, nous retrouverons à leurs côtés Momo Manancourt ou Christophe Bertin à la batterie et Patrick Desvaux à la guitare. Le bassiste Kersley Palmyre et le saxophoniste Samuel Laval les rejoindront aussi, constituant la même équipe que sur l’album qui bénéficie en plus d’une contribution de l’harmoniciste Olivier Ker Ourio.