AVINASH RAMESSUR

Nègre je le suis, nègre tu l’es
De par la condition de notre poche
Nous obligeant à suer sans souffler
Pour une maigre becquetance bien moche.

Marron je le suis, marron tu le deviens
En refusant de soumettre ton esprit
Ton âme et ton cœur, tel un docile chien
À l’enchaînement et l’arbitraire des « Mari ».

Comme d’antan, des frères nègres, énamourés
De servitude, te refuseront ce marronnage
Trop contents qu’ils sont de te déshumaniser
En voulant copier du maître son plumage.

Être nègre marron de nos jours signifie
Rester prince dans ta tête tout en besognant
Libérer ta pensée du joug du dominant.
Ne sautes pas du rocher, garde ton esprit.

Car l’humain et le prince, précieux en toi,
En éveillera de même chez les autres !