There’s a new Punter’s Pal in town ! Nous ne parlons bien évidemment pas ici de Noël Callow mais plutôt d’un autre Australien, en l’occurrence Peter Hall, auteur de la plus grosse surprise de la saison avec Esteco, offert à 49-1 chez certains bookies à la fermeture des paris. Comme l’appétit vient souvent en mangeant, la cravache de Jean-Michel Henry ne s’est pas fait prier pour y aller de son petit doublé avec Roman Express, portant ainsi son total à cinq réalisations cette saison et améliorant par la même occasion son maigre bilan de 4 victoires en 2010 lors de son premier passage sur notre turf.
Au risque de vexer l’entraîneur Jean-Michel Henry, il n’y avait pas grand monde qui accordait, ne serait-ce qu’une petite chance à Esteco (NDLR : offert à l’entraîneur après l’achat de Jambamman) face à l’ogre Triad Of Fortune. Le fait d’avoir échoué à plus de 20L du gagnant à sa sortie précédente y était sans doute pour beaucoup, mais il semblerait que le choix tactique de munir ce coursier d’un attache-langue ait porté immédiatement ses fruits, comme relaté par son cavalier à l’issue de la journée. « I’m very happy Jean-Michel decided to put the tongue-tie on Esteco. We weren’t too sure how it would work but it was a good move and the horse won. Esteco had been disappointing on his first run but then we tried the tongue-tie with him on Thursday. We were not over-confident about it but we were happy with the way he trained with it ».
Une telle métarmorphose n’était cependant pas attendue de ce sujet de l’étalon américain Hennessy si l’on se réfère au silence presque de cathédrale qui a accompagné son succès. « You know, there’s always an outside chance in a small field and the race really suited him. Moreover, he was one of the best looking horses in that race. The last time, he had a bad draw and he was wide. He had a bit of a hard run and you cannot be too confident with a horse when he runs like that. But I think it was more down to the fact that Jean-Michel opted for the tongue-tie and that we had a small field which made his life easier », nous a réitéré Peter Hall.
Roman Express an overdue win
Le triomphe de Roman Express était en revanche beaucoup plus prévisible car il était avec Craftsman, l’une des meilleures chances de l’entraînement Jean-Michel Henry selon son cavalier. Si l’alezan, en manque de compétition, a dû se contenter de la troisième marche du podium, Roman Express a, lui, été exact au rendez-vous dans The Eugene Rousset Cup, et ce grâce à Peter Hall, qui nous a sans doute livré une de ses plus belles prestations depuis le début de la saison.
« Jean-Michel really wanted Roman Express to win this race. He had two placings in his two previous races and I guess you can say it was an overdue win. As a matter of fact, he’s a bit like Right To Tango because he needed two runs also. It’s sometimes like that with certain horses. When their time comes, they have to win, they can’t let their chances go by anymore ». Les turfistes les plus aguerris auront sans doute remarqué que c’était la deuxième fois de la journée que Hall prenait le meilleur de son compatriote Noël Callow au finish, mais le principal intéressé a balayé d’un revers de la main toute allusion quant à une certaine rivalité entre les deux hommes.
« I don’t like to see it like a battle of Australians, I’m just happy it was me (laughs). Normally, I don’t race a lot against him back home because I’m on the west coast and Noël races mainly in Melbourne. Sometimes we do meet interstate but it’s good to have another Aussie rider here », nous a-t-il commenté à cet effet. Peter Hall était aussi en selle sur Anafesto et Magic Jay pour le compte de la 8e journée. Le premier nommé avait attiré les regards lors de sa dernière tentative mais tout est à refaire pour lui. « Anafesto is still a big baby trying to learn to race around the tight track. I think he also needs more distance for us to see the best of him ». Quand à Magic Jay, les 61 kgs se sont révélés trop durs à porter pour le petit modèle qu’il est. « He needs more racing », nous a simplement déclaré Peter Hall.