Hillbrow-Girish Goomany : une belle histoire au Champ de Mars. Si le coursier de Jean-Michel Henry n’a jamais couru non placé sur notre hippodrome (trois victoires et quatre accessits en sept apparitions), c’est avec Goomany qu’il a connu le plus de réussite. Soit deux victoires et une deuxième place. Samedi, Hillbrow a franchi un autre palier : vaincre sur 1850m et sur un terrain mou (2,9 unités).
« C’est sans doute ma plus belle victoire au Champ de Mars, nous rappelait au training un Girish Goomany qui savourait encore son succès mardi matin. Hillbrow est spécial pour moi. C’est un coursier qui me porte chance. Vous vous imaginez : deux victoires et une deuxième place (le malheur d’avoir eu sur son passage un très grand Kremlin Captain) en trois sorties. »
Débarrassé du crack de Gujadhur qui s’affûte pour la Coupe d’Or, Hillbrow, lui-même très estimé par son entourage, a passé un (autre) gros test lors de cette 29e journée. Sa première aventure sur 1850m a coïncidé avec un mauvais temps dans la capitale. « Personnellement, j’avais une interrogation sur la distance. Le going du jour (2,9 unités) était un autre facteur à considérer. Finalement, Hillbrow a montré sa classe. C’est un fighter qui n’a rien lâché. Au 600m, je pensais qu’il allait céder. Et quand Not Liable nous a doublé à 50m, je me disais que ça allait être difficile. Mais il m’a prouvé le contraire. J’ai beaucoup aimé son fighting spirit. »
Avec trois gagnants 2015 dans l’escarcelle, Goomany intègre le top 20 des jockeys de service à cinq journées de la fin de la saison régulière. À 22 ans, formé à l’école sud-africaine (il y a passé quatre ans et demi à l’académie), cette jeune cravache mauricienne a quand même une histoire intéressante derrière. Il accéda au statut de jockey le dernier jour de sa formation (1er avril 2015), qui coïncidait avec la journée hippique à Durbanville, ponctuée par une victoire sur Shepherd’s Purse.
Aujourd’hui, son tableau de chasse s’orne de 33 gagnants. « J’espère grappiller une ou deux victoires d’ici fin novembre, » renchérit ce jockey freelance mais qui accorde priorité aux coursiers de Jean-Michel Henry.
Les deux autres montes de Goomany samedi dernier ne lui avaient pas permis d’améliorer son capital victoires. « Arromonches a terminé sixième sur 1600m mais je pense qu’il a besoin d’une plus longue distance (1850m à monter) pour mieux s’exprimer. Inside Out a quelque peu overraced en début de course mais je crois qu’il était à sa place (cinquième dans l’épreuve de clôture) ».