Une victoire, deux objections non retenues sur quatre engagements, Jean-Michel Henry aura connu un après-midi pas comme les autres. Mais en philosophe, le fils de feu J.Serge Henry aura visiblement accepté le déroulement de cette 17e journée, préférant préparer les prochaines échéances, où il envisage sérieusement les services d’un jockey étranger. Avant le Maiden le dimanche 6 septembre 2015, prévoit-il.
De sa victoire attendue, malgré les petits pépins d’Argo, son cheval fétiche à l’écurie, Jean-MIchel Henry est catégorique. « Il faut que les gens sachent que, si je cours un cheval, c’est qu’il est bien. Argo avait effectivement contracté une fièvre il y a deux à trois semaines mais c’était derrière lui. S’il n’était pas bien, il n’aurait pas couru. Je crois que 1’37″80 est un temps tout à fait correct pour un 1600m. Ce cheval en a encore dans le ventre, il a une bonne marge de progression devant lui. On va prendre notre temps et lui trouver un bon programme d’ici à la fin de l’année. »
Autant l’euphorie chez le groupe JMH était palpable après le succès d’Argo, autant on sentait l’agacement au sein du groupe par la suite. D’abord après la première objection concernant Al Capitano, sorti troisième juste après la course d’Argo. Puis une nouvelle objection non retenue relative à Roman Express, battu par seulement 0,05 longueur par le grandissime favori The Real Hero. « La dernière course d’Al Capitano était très bonne. Il avait été castré mais j’ai pu lui mettre beaucoup de travail. Il était superbe et je lui accordais une bonne chance d’outsider face au grandissime favori. Malheureusement, il y a eu cet incident en ligne droite. Je pense qu’il y a eu déjà suffisamment de personnes qui ont commenté dessus. Moi, je ne veux pas polémiquer. Il en est de même pour Roman Express. Il y a eu une décision des commissaires de courses dans chacun des deux cas. Elle a été prise. Moi, je la respecte ».
Jean Michel Henry qui estime également que « Domani se cherche encore et qu’il sera plus performant dans un futur proche », regarde l’avenir avec un peu de sérénité. « Nous avons à régler notre problème de jockey. Des développements sont à venir à ce niveau. Nous espérons obtenir les services d’une cravache étrangère avant le Maiden, début septembre prochain ».
JMH avoue que « notre parcours dans ce présent exercice aurait pu être meilleur jusqu’à présent. Il y a eu aussi le cas Craftsman qui a été hors de notre contrôle. Si on avait ramené 10 gagnants, j’aurais affiché ma satisfaction. Notre compteur est resté au-dessous du « speed limit » attendu ».
Comment Jean Michel Henry envisage-t-il la seconde tranche de la saison 2015 ? « On reprend les mêmes et on recommence avec l’espoir de ramener un plus grand nombre de victoires. Nos chevaux courent mieux et l’apport d’un jockey titulaire devrait nous servir davantage ».