« You’re not going to let me get to my car without giving an interview », nous a déclaré un brin taquin Jean Pierre Guillambert à sa sortie de la jockey’s room. Le Britannique, absent du 18e acte (NDLR : il a rejoint sa famille pour célébrer le mariage de sa soeur en France), a fait feu de tout bois pour son retour à la compétition samedi dernier, s’adjugeant un brillant triplé, qui aurait même pu tourner en un quintuple avec un soupçon de réussite. Dans l’entretien qui suit, Jean Pierre Guillambert nous livre ses impressions sur ses vainqueurs mais nous fait aussi part de ses observations sur l’hippisme mauricien après un mois passé au poste de Club Jockey du MTC.