Le Mauritius National Identity Scheme adopte une nouvelle approche en vue de désenclaver le projet de la Biometric ID Card. Dorénavant, des unités mobiles, au nombre de cinq dans un premier temps, se rendront dans les entreprises du secteur privé comptant un personnel conséquent. Le but étant de permettre aux employés de se faire enregistrer sans se déplacer ni perdre une journée de travail. L’usine Princess Tuna, à Riche-Terre, a été la première à bénéficier de cette facilité mise à sa disposition par l’équipe du Mauritius New Identity Scheme (MNIS).
Le coup d’envoi a été donné par le ministre des TIC, Tassarajen Pillay Chedumbrum en présence des responsables de la Mauritius Export Association (MEXA). Ces unités mobiles ont pour mission de sillonner l’île sur la base d’un programme de travail établi de concert avec les entreprises concernées. A travers cette formule d’unités mobiles, le facteur âge n’est pas pris en considération pour l’enregistrement.
Il faut savoir que tous les équipements nécessaires à l’opération notamment ordinateurs, périphériques, scanners, appareils photos  sont transportés dans ces unités mobiles. Sur place, les officiers occupent une salle qui leur est spécialement dédiée pour les deux semaines à venir.
Au Princess Tuna, environ 1 400 employés en commençant par le Warehouse et le Cleaning Department ont été invités à s’y soumettre. Pour le coup d’envoi, seulement une infime partie de ces employés ont été choisis et ce en fonction de leur ancienneté. Gertrude Joly, 59 ans, en fait partie. Elle estime que c’est un gros avantage de les unités mobiles viennent jusqu’à eux. Malgré les oppositions à ce sujet, elle se dit satisfaite des explications fournies par le ministre des TIC et soutient n’avoir subi aucune pression pour son enregistrement.
Des propos confirmés par une préposée de la compagnie, qui s’est jointe à la conversation. Elle fait remarquer que «la démarche n’a pas été imposée aux employés. Ces derniers sont libres d’utiliser ou pas ces facilités».  Mais, la compagnie encourage vivement les employés à s’enregistrer à travers ces unités mobiles.