Dans son sermon hier lors d’une célébration eucharistique, Mgr Ian Ernest, évêque de Maurice, a mis l’accent sur la vocation de servir mais en insistant pour un service à la manière du Christ, soit désintéressé et dans l’humilité. « C’est un combat permanent de pouvoir être à la hauteur du Christ dans le service », dit le chef de l’Église anglicane.
Les membres du clergé anglican ont renouvelé leur engagement de sacerdoce lors de cette célébration qui s’est déroulée en la Cathédrale St James. Mgr Ernest a remercié les prêtres pour leur fidélité à leur vocation et leur détermination à aller jusqu’au bout de leur mission en reconnaissant que la transmission des messages de Jésus Christ rencontre parfois une certaine incompréhension, surtout quand il s’agit de défendre les opprimés et de plaider pour la justice. Jésus, leur a-t-il rappelé, a rencontré une certaine opposition tout au long de sa vie et de la même manière les prêtres font confrontés à une certaine résistance quand ils délivrent des messages de justice. « On est mal compris quand on parle de justice. Les gens sont allergiques à ce type de message. Mais c’est un privilège d’être au coeur de l’amour du Christ et de transmettre son message. Je félicite tous ceux qui ont donné de leur vie pour que résonne cet amour gratuit du Christ », leur a dit Mgr Ernest.
Lors du dernier repas avec ses apôtres, Jésus leur avait lavé les pieds ; un geste qui pour les Chrétiens symbolise l’amour gratuit de Jésus pour les hommes et qui aussi invite au service et à une attitude d’humilité. L’évangéliste Jean raconte cette scène du lavement des pieds et cite le commandement de Jésus à ses amis : « C’est un exemple que je vous ai donné, ce que j’ai fait pour vous, faites-le vous aussi. » (Jean. 13, 15). Mgr Ernest a répété hier ce geste hier en lavant les pieds des membres de son clergé en la Cathédrale St James.