La sélection aura une fois encore été à la hauteur de l’événement aux Jeux d’Afrique à Maputo. Lors de la course en ligne féminine, dimanche dernier, Aurélie Halbwachs est venue ajouter une médaille de bronze aux deux médailles d’argent qui avaient été décrochées précédemment. Pour l’entraîneur national, José Achille, le bilan très satisfaisant.
« C’est sûr que l’on peut parler de satisfaction. Lors de la première journée de compétition, pour le contre-la-montre individuel, Aurélie (Halbwachs) a décroché la médaille d’argent, alors que Yannick (Lincoln) est passé très près du podium. Quant à Pascal (Ladaub) il a pris une bonne septième place. Puis, dans le contre-la-montre par équipes, nous avons confirmé notre bonne santé avec une belle médaille d’argent derrière l’Afrique du Sud qui était intouchable », explique le technicien.
José Achille se dit très heureux de la médaille de bronze d’Aurélie Halbwachs dans la course en ligne. Sur une distance de 52.8 km, la Mauricienne a préféré laisser les deux Sud-Africaines Lise Olivier et Lynette Burger se disputer la médaille d’or, pour tenter d’accrocher le bronze face à la troisième Sud-Africaine en lice, Leandri du Toit. La Mauricienne a réussi dans sa démarche. A l’arrivée, Burger a remporté l’or devant Olivier, les deux représentantes du pays de Nelson Mandela étant créditées d’un temps de 1h30:44, tandis que Halbwachs bouclait son parcours en 1h37:40.
José Achille nourrit, cependant, quelques regrets par rapport à l’épreuve masculine. Sur les 145 km (11 tours de circuit), Yannick Lincoln n’a pas eu un parcours tranquille. « Yannick a connu quelques mésaventures. Il a eu des problèmes mécaniques et puis à chaque qu’il tentait de sortir, les Algériens travaillaient pour revenir sur lui alors que c’était le rôle des Sud-Africains qui étaient les favoris de la course. Les Algériens ont donc fait le jeu des Sud-Africains qui n’en demandaient pas tant », déplore José Achille.
Yannick Lincoln se contentera de la sixième place à un peu moins de 4 minutes du Sud-Africain Nolan Hoffman qui a coupé la ligne après 3h36:39 d’efforts. Jay Thompson prendra la deuxième place devant Reinhardt Janse Van Rensburg et Darren Lill. Les trois Sud-Africains terminant dans le temps de 3h37:02. L’Algérien Azzedine Lagab s’intercale entre les Sud-Africains et Lincoln avec un chrono de 3h39:50. Pascal Ladaub a terminé lui à la 28e place en 3h57:47, Hugo Caetane dans le même temps, tandis que Yolain Calypso a terminé avec un tour de retard.
« Maintenant, il faut continuer à travailler en vue des prochaines échéances, car ce n’est qu’avec la rigueur à l’entraînement que l’on obtiendra des résultats. L’équipe évolue ensemble depuis juillet et si aujourd’hui, les bonnes performances sont au rendez-vous, ce n’est pas le fruit du hasard », conclut l’entraîneur national.