La cycliste Kimberley Lecourt a remporté, samedi, la médaille d’or à la course en ligne, en passant la ligne d’arrivée au terme d’une course contrôlée par les Érythréennes, en disposant au sprint de la Nigériane Gladys Tombrapa et de la Sud-Africaine Lise Ollivier au terme des 62,5 km.
Bien qu’esseulée au sein d’un peloton composé des puissances continentales, dont l’Afrique du Sud, l’Érythrée, le Nigeria — qui commence à montrer le bout du nez — ou encore l’Éthiopie, Kimberley Lecourt a réalisé la parfaite course d’attente pour s’imposer en 1h45’10.
Cette victoire est historique dans la mesure où elle devient la première Mauricienne à remporter l’or dans cette épreuve et à ce niveau. Après avoir terminé seulement huitième du contre-la-montre individuel la veille, l’heure était donc au rachat, samedi.
Pour en revenir à la course, elle a été contrôlée de bout en bout par l’équipe de l’Érythrée, qui voulaient voir une des leurs s’imposer. Mais lors de l’emballage final, la Mauricienne s’extirpait du peloton pour distancer, dans l’ordre, la Nigériane Gladys Tombrapa et la Sud-Africaine Lise Ollivier, qui est par ailleurs une de ses anciennes coéquipières. Le trio de tête termine en 1h45’10.
Chez les garçons, il n’y a pas eu de podium. Car en face d’eux, il y avait les Rwandais, les Sud-Africains et les Algériens. La victoire est d’ailleurs revenue au Rwandais Janvier Hadi, qui a passé la ligne en solitaire, bouclant les 150 km en 3h29’37. La médaille d’argent est revenue au Sud-Africain Reynald Butler, devant l’Algérien Adil Barbari.
Si Olivier Lecourt finit à la 20e place, alors que Fidzerald Rabaye n’a pu faire mieux que la 32e place. Signalons que 33 coureurs n’ont pu terminer la course pour diverses raisons. Parmi eux, les Mauriciens Yoan Pirogue et Steward Pharmasse. Chez les dames, elles étaient 41 au départ de la course en ligne et 36 ont bouclé le parcours.