Le rugby mauricien sera finalement de la partie à Alger

Le Comité olympique mauricien (COM) et le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) ont confirmé la participation mauricienne dans 15 disciplines aux 3es Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ), prévus en Algérie du 19 au 28 juillet prochain.

Les disciplines représentées par Maurice sont : l’athlétisme, le badminton, le beachvolley, le judo, le tir à l’arc, le tennis, le tennis de table, la natation, l’équestre, l’escrime, le cyclisme, le triathlon, l’haltérophilie, la boxe et le rugby à VII. Si dans un premier temps, le rugby ainsi que le volley-ball entre autres avaient été exclues par le COM et le MJS en raison d’un budget restreint, il n’en demeure pas moins que la Rugby Union Mauritius (RUM), désireux de voir sa sélection de 12 joueurs être de la mêlée à Alger, a fait une demande spéciale au COM en ce sens, tout en lui suggérant qu’elle participera à ses propres frais.

Par ailleurs, la délégation mauricienne sera composée de 77 personnes, dont 54 athlètes et 23 officiels, notamment Yousouf Bayjoo, secrétaire général du COM et chef de mission pour ce rendez-vous. Dans les prochaines semaines, le Club Maurice sera finalisé. Dans le camp des 54 athlètes, c’est l’occasion de briller, car la 3e édition des JAJ d’Alger est une étape qualificative pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 de Buenos Aires (Argentine) du 6 au 18 octobre prochain. Cependant, ce n’est pas gagné d’avance, sachant que les Jeux africains de la jeunesse, les 3es du genre, devront rassembler quelques 2 500 athlètes africains âgés entre 14 et 18 ans, venant de 54 pays membres de l’Association des comités nationaux Organisation de la 4e édition.

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a annoncé que l’instance olympique souhaitait « que les jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) 2022 se tiennent en Afrique ». Il a déclaré dans un communiqué : « L’Afrique est la terre natale de tant de grands athlètes olympiques. L’Afrique est un continent, peuplé de jeunes. C’est pourquoi nous voulons amener les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2022 en Afrique. Le CIO prendra l’initiative de contacter un certain nombre de Comités Nationaux Olympiques africains pour évaluer la faisabilité d’un tel projet. » Cette approche a été adoptée, à la suite d’une récente révision des Jeux Olympiques de la Jeunesse, entreprise dans le but de créer un concept plus significatif pour les jeunes athlètes. Le CIO sollicitera certains Comités Nationaux Olympiques africains pour étudier avec eux, la faisabilité de mettre sur pied l’édition 2022 des Jeux Olym- piques de la Jeunesse. Le Sénégal, le Maroc et l’Afrique du Sud selon le CIO, envisagent de déposer leurs candidatures pour l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2022.

À savoir qu’il y a 24 disciplines inscrites au programme des jeux. Elles sont les suivantes : l’athlétisme, l’aviron, le badminton, la boxe, le canoë, le cyclisme, l’escrime, le football, le judo, la lutte, la natation, le rugby, le tennis, le tennis de table, le beach- volley, la gymnastique, l’haltérophilie, le handball, la voile, le volley-ball, le taekwondo et l’équitation. Les deux disciplines non olympiques sont le basket-ball (3×3) et le karaté qui va intégrer les JO en 2020.

Au niveau des infrastructures, Yousouf Bayjoo qui avait assisté à la seconde réunion des chefs de mission des délégations africaines les 28, 29 et 30 janvier dernier à Alger, avance que le Comité d’organisation des Jeux Africains de la Jeunesse (COJAJ) va entreprendre tous les moyens qui lui permettront de tenir l’événement.

« L’investissement de l’Algérie dans la tenue de ces jeux tourne autour de 70 millions USD. Ils veulent que ces jeux soient une réussite. Lors de ma dernière visite il y a quatre mois, j’ai été satisfait des différents sites retenus pour les jeux, en premier lieu, le Village des athlètes qui sera à l’Université d’Alger et les infrastructures sportives. Alger possède les moyens logistiques adéquats pour accueillir cet évènement. Cependant, il reste du travail à faire, notamment des rénovations dans certains lieux de compétition » dit-t-il. À noter que la cérémonie d’ouverture est programmée pour le 18 juillet.