Après la bonne moisson de médailles de la délégation Mauricienne pour la 2e édition des Jeux d’Afrique de la Jeunesse lors des premières premières, la suite de la compétition n’a pas vraiment souris à nos compétiteurs engagés dans le triathlon, le volleyball, le basketball et l’athlétisme. En effet, la grosse déception est venue de la part des volleyeuses et des basketteuses.
Pire nos basketteuses locales ont été humiliées lors de leurs quatre matches disputés. Le manque de préparation physique, moral et tactique était vraiment criant. C’est ce qui arrive quand on monte une équipe en catimini avec un entraîneur sans réel expérience à ce niveau. 14 – 3 face à l’Angola, 15-3 contre le Zimbabwe, 13 – 5 contre le Botswana et pour venir donner un peu plus d’envergure à la débâcle retentissante mauricienne le 21-1 face à L’Egypte. Il était clair que cette équipe n’avait pas sa place dans la compétition. Déjà qu’avec une bonne préparation il était difficile de rivaliser avec les cadors africains maintenant sans préparation c’était enovoyé ses filles à l’abattoir.
Le volleyball aussi n’a pas eu plus de chance. Les Mauriciennes ont été balayées et n’ont remporté aucun set. Il faudra rapidement voir ce qui n’a pas marché pour relancer la machine. Les dirigeants de ces deux fédérations se doivent de prendre leur responsabilité devant cette humiliation nationale. Cette politique de copinage nous a rendu ridicule dans une compétition continentale. Ces performances sont intolérables et on ne peut plus se permettre d’aller faire de la figuration et de balancer par les fenêtres de l’argent.  Les triathlètes locaux n’ont quant à eux pas déméritésLe niveau était assez élevé et ils se sont battus avec leur arme. En effet, sur distance sprint, 750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied, en féminin Georgia Zheemba et Miléna Wong ont pris la 5e et la 7e place respectivement avec un chrono de 1’16″10 et 1’17″30.  Georgia Zheemba améliore au passage sa meilleure performance. La course a été remportée la Sud-Africaine Maude Leroux 1’08″40 qui a devancé sa compatriote Simone Faulmann 1’10″38 et l’Egyptienne Rehab Hussein 1’11″29. En masculin, Laurent L’Entêté et Grégory Ernest se sont partagés la 6e et la 7e place en 1’05″45 et 1’06″25.  Des performances assez encourageantes quand on est que le meilleur Mauricien n’a pas fait le déplacement pour cette compétition.  L’épreuve est quant à elle revenue à Jean-Paul Burger de la Namibie.
En athlétisme, les Mauriciens ont joué de malchance surtout Jean-Daniel Lozereau et Dylan Permal. En effet, les deux athlètes ont échoué au pied du podium. Lozereau a pris la 4e place dans le concours du 100 m en 10″87. Le capitaine de l’équipe masculine a terminé à 22 centième du podium. Le 100 m est allé au Sud-Africain Ronald Rakaku. Dylan Permal de son côté a dû se contenter de la quatrième place dans le 400 m haies avec un temps de 53″51, la course revenant au Tunisien Mohamed Fares Jlassi.  Véronique Raboude n’a pas eu plus de chances, car elle a dû se contenter d’une 7e place dans le 400 m dames. L’Ethiopienne Genet Lira Dobamo se montrant intraitable avec 52″40. La seule médaille en athlétisme est venue du concours du marteau et il est l’oeuvre de Pascal Benoît. C’est grâce à un jet de 38,99 m qu’il est monté sur la troisième marche du podium. Cependant les deux premiers étaient vraiment intouchables, l’Égyptien Ahmed Ismaël a écrasé ce concours une performance  de 77,76 m alors que le second le Tunisien Firat Ben Said s’est octroyé l’argent avec une marque de 61,18.
Avec un total de 19 médailles, la délégation rentre au pays aujourd’hui. Les athlètes seront accueillis à leur descente de l’aeroport par le Ministre de la Jeunesse et des Sports pour la cérémonie protocolaire et aussi pour rendre hommage à ceux qui ont brillé notammenet les Julien Paul et autres Elodie Poo Cheong.