Ce sera le 20 mai que la délégation mauricienne, forte de 75 membres, mettra le cap sur le Botswana via l’Afrique du Sud. Et ce, dans le cadre de la deuxième édition des Jeux d’Afrique de la Jeunesse prévus du 22 au 31 mai et réservés aux sportifs de 14 à 18 ans. Maurice sera représentée dans onze disciplines, dont l’athlétisme, la natation et le basket-ball 3x 3, qui seront qualificatifs pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui se dérouleront à Nankin en Chine. Les autres disciplines sont la boxe, l’haltérophilie, le volley-ball, le badminton, le tennis de table, le tennis, le judo et le triathlon.
La délégation sera conduite par Philippe Hao Thyn Voon, président du Comité olympique mauricien, alors qu’Elvis Bonne, trésorier de cet organisme, agira comme chef de mission et que Somoo Pillay représentera le ministère de la Jeunesse et des Sports. Il n’est pas exclu qu’un rassemblement soit organisé en marge de cet événement. Pour rappel, au cours de la première édition tenue au Maroc, Maurice avait décroché une médaille d’or par l’entremise de Darren Paul, qui s’était illustré au triple saut.
Pour la petite histoire, il faut savoir que le Botswana avait signifié son intention d’abriter cette manifestation en 2011. Sa demande a finalement été agréée au cours des Jeux Olympiques de Londres l’année suivante. Placée sous l’égide de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), cette échéance devrait réunir plus de 4 000 jeunes venant de 52 pays. Les compétitions se dérouleront sur quinze sites différents, et l’ouverture du Village des Jeux est prévue le 20 mai, soit deux jours avant la cérémonie d’ouverture. Le comité organisateur placé sous la présidence de Regina Vaka se veut confiant d’être à la hauteur de la situation.
Quant à la troisième édition, elle se déroulera en Algérie. Un protocole d’accord a d’ailleurs été signé entre le comité organisateur algérien et l’ACNOA au cours d’une réunion tenue dans la capitale botswanaise.