Quatre boxeurs défendront les couleurs mauriciennes à la deuxième édition des Jeux d’Afrique de la Jeunesse au Botswana vers la fin de la semaine prochaine. Ce sont David Rolfo (catégorie -52 kg), Jérémy Pavillon (-64 kg), Laurenzo Lecerf (-69 kg) et Christopher Albert (-75 kg). Accompagnés de l’assistant-entraîneur national, Richard Sunee, et du chef de délégation, Dominique Rosalba, ils vivront tous une première au niveau continental.
Pressenti pour effectuer le déplacement, Jordan Lacharmante a finalement dû déclarer forfait. Sélectionné pour les récents championnats du monde Youth, il s’était blessé aux côtes lors d’un test-match face à un Sud-Coréen. Néanmoins, l’autre sélectionné pour cette échéance mondiale, à savoir Jérémy Pavillon, sera de la partie. Éliminé en 16es de finale, il possède des chances d’aspirer à mieux cette fois. « Il est revenu aguerri de cette compétition. Les test-matches disputés lui ont permis de corriger ses défauts », souligne Richard Sunee.
Par contre, Laurenzo Lecerf, qui supplée au forfait de Jordan Lacharmante, en sera à sa première sortie d’envergure. « Il est un bon technicien », affirme l’assistant-entraîneur national. Ce dernier fait également ressortir que David Rolfo s’est montré très appliqué jusqu’ici et concède que Christopher Albert a connu un peu de retard dans sa préparation. Néanmoins, il affirme que le tirage au sort s’avérera crucial. « Il s’agira d’éviter les Maghrébins d’entrée. Ces derniers ont laissé une bonne impression aux derniers championnats du monde et seront encore redoutables cette fois ».
Cependant, Richard Sunee possède une certaine confiance en son groupe. D’ailleurs, les quatre boxeurs avaient participé au camp d’entraînement avec les Kenyans en mars dernier. À son avis, ce genre de confrontations ne pourra que leur être bénéfique à l’avenir. « Ces boxeurs représentent la relève de la discipline. Il faut les préparer dès maintenant pour des compétitions encore plus relevées. Ils possèdent tous un niveau appréciable et devraient faire bonne figure ».
Pour rappel, lors de la première édition des Jeux d’Afrique de la Jeunesse au Maroc, Kennedy St Pierre était le seul boxeur mauricien en action. Il s’était incliné en finale face à un pugiliste du pays hôte, alors qu’il avait largement dominé le combat.