C’est par le biais d’une cérémonie très simple mardi dernier au Vaghjee Hall à la Gouvernement House que les médaillés des 10es Jeux d’Afrique ont été récompensés du traditionnel Cash  Prize. Outre les médaillés de Maputo, le ministère de la Jeunesse et des Sports a aussi récompensé les médailles des Championnats d’Afrique junior de badminton et des Youth Commonwealth Games. Quelque Rs 1 287 200 ont été distribuées à 40 athlètes et entraîneurs dans la joie . Le MJS a aussi salué la performance des sauveteurs mauriciens qui ont ramené, eux aussi, des médailles du Commonwealth Life Saving Society Championships, tenus à Durban en Afrique du Sud.
C’est l’occasion pour le ministre Devanand Ritoo de saluer encore une fois la performance des athlètes mauriciens dans les différentes compétitions internationales. «Depuis ces trois dernières années, mon ministère a distribué quelque Rs 9 millions aux athlètes qui ont brillé sur la scène internationale. C’est dire toute la priorité que j’accorde aux sportifs qui sont plus que jamais ma priorité», a rappelé Devanand Ritoo lors de son intervention. Ce dernier devait aussi préciser que sa mission c’est désormais de donner aux athlètes les moyens nécessaires pour qu’ils réussissent dans leur carrière et aussi dans l’après-carrière.  Le ministre devait aussi saluer le travail commun entre le secteur privé et le gouvernement. «Cela nous a permis de mettre en place des facilités à la disposition des athlètes pour les aider dans leur préparation afin qu’ils puissent faire honneur au pays. Il y a d’autres actions à prendre pour aider au développement continuel des athlètes », a soutenu l’orateur. Le ministre devait revenir sur la HLSU qui est dit-il un instrument pour aider les athlètes et aussi une façon pour préparer l’après-carrière. La question de mise en place d’un Institut National de Sports (INS) a été évoquée tout comme les convictions de Devanand Ritoo dans le projet sport-études. «Nous voulons que la pratique du sport devienne une volonté naturelle chez les Mauriciens, car ils peuvent se dire qu’il y a un avenir dans cette voie », a souhaité le ministre.
Pour sa part, le président de la High Level Sports Unit, Ram Lollchand a indiqué que cette politique qui consiste à aider financièrement les athlètes dans leur préparation et la récompense à l’issue d’une compétition est l’apanage de Maurice. «Même à La Réunion qui est un département français et les Seychelles qui ont terminé 2es des 8es Jeux des Iles, une telle politque n’existe pas », a rappelé Ram Lollchand, qui est aussi Assistant Director of Sports au MJS.
Le président du Comité Olympique Mauricien (COM) a émis, au cours de sa brève intervention, le souhait que la HLSU apporte un amendement dans son système d’allocation de Cash Prize. Philippe Hao Thyn Voon a souhaité que le MJS considère le fait de récompenser individuellement les doubles au lieu de couper la poire en deux. Le président du COM a aussi remercié le gouvernement pour son soutien aux athlètes, alors qu’une telle politique n’existe pas dans les pays africains qui consacre toute leur énergie sur le football.