Les pongistes mauriciens avaient particulièrement brillé lors de la dernière édition des Jeux de la CJSOI en 2018

Après 1995 et 2006, Maurice organisera pour la troisième fois les Jeux de la Commission Jeunesse et Sports de l’océan Indien (CJSOI). Cette douzième édition se déroulera du 16 au 25 juillet de l’année prochaine.

En vue de cette manifestation qui réunira les jeunes sportifs de la tranche d’âge 14-18 ans de La Réunion, de Madagascar, des Seychelles, de Djibouti, des Comores, de Mayotte et de Maurice, un comité organisateur a été institué et comprendra les officiers du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. Il sera ainsi présidé par le chef de cabinet, Maubarak Boodhun et aura comme président d’honneur le ministre de tutelle, Stephan Toussaint.

Parmi les autres responsabilités attribuées, on note que le poste de directeur des Jeux a été confié au nouveau Directeur des Sports, Nagalingum Samoo Pillay, tandis que Vanina Cadressen sera la Commissaire des Jeux. Il est à signaler qu’une première réunion de contact avait été effectuée en décembre de l’année dernière entre le ministère et les fédérations concernées par cet événement. Désormais, la machinerie organisationnelle est en marche afin que le même succès soit enregistré que lors des deux éditions tenues dans l’île.

Cette fois, les disciplines au programme seront l’athlétisme, le beach handball, la boxe, le football, la pétanque, le tennis de table, le tennis, la voile et le triathlon, cette dernière discipline étant à sa première à cette manifestation. Des propositions ont également été émises pour l’inclusion du handisport en athlétisme et la boxe féminine.

Quant au volet jeunesse, il comprendra l’Assemblée des Jeunes, le spectacle vivant et la danse traditionnelle. Ce sera définitivement un nombre supérieur à celui de la dernière édition tenue à Djibouti en 2018, quand l’athlétisme, le football, le handball, la pétanque et le tennis de table étaient au programme.

Pour rappel, Maurice avait terminé à la première place lors de cette édition, après avoir décroché six médailles d’or, trois d’argent et trois de bronze en athlétisme, une médaille d’argent en pétanque et quatre médailles d’or en tennis de table, les footballeurs et les handballeurs étant de leur côté retourné les mains vides. Les sportifs particulièrement en vue étaient Ivana Desscann, Zayyan Sheik Hossen, Ann-Loa Léopold, Mélanie Allas et Jordy Louis. Cette fois, tout comme lors des derniers Jeux des îles, les sportifs devraient être logés dans des établissements hôteliers et non dans un village des Jeux.

L’histoire retiendra que les Jeux de la CJSOI avaient été lancés en 1995 afin de privilégier la promotion de l’amitié et la fraternité entre les jeunes des îles de l’océan Indien. La première édition organisée du 29 août au 2 septembre avait alors accueilli 609 jeunes. Depuis, cette manifestation s’est tenue aux Seychelles (99), à Madagascar (2001), à Maurice (2006), aux Seychelles (2008), à La Réunion (2010), aux Comores (2012), à Madagascar (2016) et à Djibouti (2018). Par contre, ces Jeux ont dû être décentralisés en 2004 et en 2014, du fait que les îles pressenties pour l’organisation n’avaient pu tenir leur engagement.