Il y a quelques années, voire en 2012, Richarno Colin (-64 kg) portait haut les couleurs mauriciennes aux Jeux olympiques de Londres en Angleterre. Une compétition au cours de laquelle beaucoup pensaient qu’il allait faire mieux que les Jeux de Pékin en Chine (2008), où il avait échoué en huitièmes de finale. Malheureusement pour lui, il n’a pu faire mieux à Londres, chutant au même stade de la compétition. Aux Jeux du Commonwealth en 2010, à New Delhi en Inde, il avait décroché le bronze avec Bruno Julie également, qui a depuis pris sa retraite. Si les espoirs en boxe et même de la délégation mauricienne reposent, une fois encore, sur les épaules de Richarno Colin, à Glasgow, en revanche, on peut se demander si le boxeur a toujours la même détermination pour aller au-delà des demi-finales.
Il n’est un secret pour personne que l’image de la boxe mauricienne a beaucoup souffert au cours de ces douze derniers mois sinon plus. Il est également connu de tous que Richarno Colin a connu des problèmes d’ordres personnels, il y a quelques semaines, décidant même de tout arrêter. Mais grâce au soutien moral de certaines personnes de bonne volonté, il a accepté de reprendre la route pour Nancy et poursuivre sa préparation.
Par la suite, il a eu l’occasion de partir en stage à Cuba en compagnie de James Kennedy St Pierre avant de terminer actuellement sa préparation à Sheffield en Angleterre. S’il est certes possible que le boxeur ait pu rattraper son retard au niveau physique surtout, reste cependant à savoir si psychologiquement, il est complètement remis de tous ses problèmes personnels. Tout ce que l’on souhaite, c’est que Richarno Colin ait retrouvé toutes ses sensations et qu’il puisse, le temps de cette compétition, briller comme il le faisait à merveille dans le passé.
De cette équipe, on retiendra également la présence de deux éléments féminins, nommément Tessa Dumas (-51 kg) et Isaura Ratna (-54 kg). Ces dernières auront l’honneur de participer à la toute première compétition de boxe féminin de toute l’histoire de ces Jeux. Un beau défi pour ces deux jeunes filles jusque-là actives qu’au niveau continental. Tessa Dumas s’est d’ailleurs distinguée à ce niveau en décrochant la médaille d’or au dernier tournoi de la zone 4 après avoir pris le meilleur d’une Sud-Africaine. A l’Africa Cup, la Mauricienne avait décroché l’argent après sa défaite en finale face à une Marocaine. Pour sa part, Isaura Ratna avait décroché l’argent au tournoi de la zone 4 après sa défaite en finale face à une Sud-Africaine. Soulignons que pour cette grande première, trois catégories seulement sont concernées, à savoir -51 kg, -54 kg et -60 kg. Les combats seront d’une durée de quatre rounds de deux minutes.
Pour revenir à la sélection masculine, on notera le retour à la compétition de James Kennedy St Pierre depuis plusieurs mois. Boxeur talentueux, le Port-Louisien avait réalisé une année fantastique 2011, dont on se souviendra de ses deux médailles d’or aux Championnats, puis aux Jeux d’Afrique. Par la suite, il avait pris ses distances de la boxe avant d’effectuer son retour. Quart de finaliste en Inde, il y a quatre ans, James Kennedy St Pierre sera engagé chez les moins de 75 kg. Il semblerait que le boxeur a commencé à retrouver ses sensations comme en témoigne sa victoire expéditive en finale des récents Championnats nationaux. Il a également brillé au tournoi de la zone 4 en décrochant l’or. Avec ce stage au Cuba et celui de Sheffield, nous pensons que James Kennedy St Pierre devrait être en mesure de réaliser une bonne performance. Il n’empêche qu’il aura beaucoup à faire surtout face aux colosses boxeurs anglophones.
Le meilleur boxeur des Championnats nationaux, à savoir Merven Clair, engagé chez les moins de 69 kg, a, lui, eu l’occasion de participer au tournoi de Angoulême avant de décrocher la médaille de bronze au tournoi de la zone 4. Soulignons que Cédric Olivier (-81 kg) , éliminé en huitième de finale de cette même compétition, sera aussi de la partie, tout comme Donovan Gérie (-49 kg) et John Colin (-60 kg). A noter que toute l’équipe était en stage en Angleterre sous la direction de l’entraîneur national, Judex Bazile, et de son assistant Richard Sunee. Ce dernier est d’ailleurs le seul sportif mauricien à avoir décroché une médaille d’or à ces Jeux, plus précisément en 1998 en Malaisie.
A noter que la compétition débute ce vendredi et ce, après le tirage au sort, la pesée officielle et la visite médicale.