La Fédération mauricienne de Triathlon dépêchera une délégation forte de quatre triathlètes pour les Jeux du Commonwealth. Si Fabienne Saint-Louis est une habituée de ce genre de compétition par contre les trois autres que sont Emilie Ng Foong Po, Boris de Chazal et Boris Toulet ils seront à leur baptême de feu.  Fabienne St Louis (France) et Boris Toulet (Cape Town) rejoindront directement Glasgow le 21 courant.
Si Maurice est à la recherche de médailles, il ne faut pas se leurrer. Ce n’est pas en triathlon qu’on en décrochera une. Le niveau est bien trop élevé pour nos locaux et face à des triathlètes de niveau international Champion du monde et olympique, ils n’ont aucune chance de briller. Comme l’affirme Alain Saint-Louis le secrétaire de la FMtri :  » les Jeux du Commonwealth sont des Friendly Games, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de minimas à réaliser. C’est une opportunité unique pour les petites nations de permettre à leur athlètes de se mesurer aux meilleurs du Monde. Beaucoup de grande nation sera présente à ce rendez-vous et cette expérience sera très bénéfique pour nos triathlètes. »
Si évidemment les Mauriciens ne visent pas de podium par contre ils n’y vont pas en vacances. Ils se sont bien évidemment fixés des objectifs sportifs. En effet, cet événement permet de figurer au classement mondial. En l’occurence pour Fabienne Saint-Louis c’est une aubaine, elle qui est à la recherche d’une qualification olympique.  Cette dernière occupe actuellement la 276e place dans le classement mondial qui date du début d’année. Après avoir connu une legère baisse de régime après les JO de Londres, elle est revenue en force cette année avec la Team Charante. Lors du mois de mai, elle s’était imposée sur distance sprint à Creil, Bordeaux et Saintes. Puis, le 28 juin à La Touraine à Noutre, elle termina 2e pour  sa première course  sur distance olympique en 2h15’25 (66e au général) derrière la Française Julie Le Colleter. Elle a enchaîné le mois dernier avec une nouvelle victoire sur le sprint, le 14 juin à La Rochelle, en s’imposant en 1h04’17. Et plus récemment, les 12 et 13 juillet au triathlon de Cadersac en Gironde, la Mauricienne s’est imposée en relais mixte avec son coach David Bardy et en sprint individuel en 1h11’05. Le 25 mai dernier au Morne dans la manche inaugurale des cinq étapes de Coupe d’Afrique de triathlon, elle avait fini à la 5e place.
 » L’objectif pour les autres coureurs sera surtout de réaliser un bon chrono et de figurer dans le classement mondial. Il faudra surtout faire attention à la règle du overlapping. Il faudra bien gérer la partie natation pour ne pas se faire éliminer, » a déclaré Alain Saint-Louis.  Emilie Ng Foong Po, 19 ans, sera la seule des quatre mauriciens à s’aventurer pour la première fois sur distance olympique (1 500 m natation, 40 km vélo et 10 km course à pied).  L’épreuve individuelle est prévue le 24 juillet à 14h (dames) et 18h (hommes), puis le relais mixte le 26 juillet à 15h30. Celui-ci comprendra 300 m de natation, 6 km de vélo et 1,6 km de c.a.p. Le temps cumulatif réalisé par les quatre relayeurs à la fin du parcours  sera celui du classement final des pays. Le relais mixte sera pour la première fois présentée dans le programmme des Jeux du Commonwealth et il sera aussi au programme des Jeux olympiques de Rio.