Ils sont un peu plus d’un milier de jeunes sportifs, issus de 12 disciplines, à se disputer la palme au cours de la présente édition des Jeux de L’Avenir, qui se tiendront aujourd’hui et demain dans douze sites différents.
Comparativement à 2012, on note, dans la fiche soumise par les officiers du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), l’arrivée de deux nouvelles disciplines. La natation et le handball se retrouvent parmi les disciplines retenues, avec la boxe, le cyclisme, le football, l’athlétisme, le volley-ball, le judo, le tennis, le basket-ball, le badminton et le tennis de table.
Du côté des chiffres, on annonce pour les finales (toutes disciplines confondues) le chiffre de 1039 athlètes, en excluant les Rodriguais et les Réunionnais. À ce titre, Rodrigues présentera cette année une délégation forte de 89 membres. Ainsi, elle sera représentée en football, avec 16 joueurs et deux entraîneurs, 10 boxeurs, 18 athlètes, 16 volleyeurs, cinq nageurs et 12 judokas.
« C’est la première fois que Rodrigues envoie une aussi grosse délégation en judo », laisse-t-on entendre du côté du MJS. Par contre, La Réunion sera engagée uniquement dans le tournoi de football et sera représentée par trois formations.
Pour en revenir à la compétition, le coup d’envoi aujourd’hui concerne six disciplines. Ainsi, le Centre national de badminton à Rose-Hill accueillera les rencontres. Le gymnase de Phoenix sera le théâtre des rencontres de handball mercredi. Le complexe sportif de Beau-Bassin verra les compétitions de natation (piscine Serge-Alfred), de judo (dojo de Beau-Bassin) et de tennis de table (centre national) mercredi. Les compétitions de cyclisme se tiendront dans le nord, au stade Anjalay.
Par contre, demain, les six autres disciplines, l’athlétisme, le volley-ball, le basket-ball, la boxe, le tennis et le football, couronneront leurs gagnants. Cette année, les compétitions d’athlétisme se dérouleront au stade Germain-Comarmond à Bambous. Les basketteurs, eux, iront au gymnase de Phoenix. Les footballeurs fouleront le stade George V, à Curepipe, alors que les tennismen et les volleyeurs se rendront à Petit Camp et au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas respectivement.
Cette année encore, le MJS ne prévoit aucune cérémonie d’ouverture officielle, si ce n’est que les fédérations concernées organisent chacune une ouverture séparément. Pour rappel, les Jeux de l’Avenir concernent directement plus de 2 000 athlètes engagés au niveau préliminaire des compétitions. Parmi ce nombre, on retrouve 706 filles, avec 245 engagées dans l’athlétisme. C’est d’ailleurs la discipline où elles sont le plus représentées.
Par contre, 22 filles (11 cyclistes et 11 footballeuses) se sont vu rediriger vers d’autres disciplines, l’organisation des Jeux de l’Avenir n’ayant pas prévu de cyclisme féminin ni de football féminin.