Le Club Maurice, forte de 52 athlètes, quitte le pays ce mardi matin pour Abidjan, Côte d’Ivoire, afin de participer aux VIIIes Jeux de la Francophonie. Une compétition au cours de laquelle Maurice sera représentée dans six disciplines, à savoir en athlétisme, basket-ball féminin, football masculin, judo, lutte et tennis de table. On dira sans conteste que les meilleures chances de médailles résident dans les athlètes de l’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA). Cette fédération avait d’ailleurs ramené trois médailles d’argent aux Jeux de Nice en 2013 grâce à Jonathan Permal (200m), Jessica Rosun (javelot) et Guillaume Thierry (décathlon). Une quatrième médaille de bronze avait été remportée suite à la Rodriguaise Joyce Milazar en lutte. Le ministre de la Jeunesse et des Sports fera aussi le déplacement à ces Jeux de la Francophonie, alors que le chef de mission, Rajen Dorasami met lui le cap sur Abidjan, aujourd’hui, afin de préparer l’arrivée de la délégation mauricienne pour mardi.
 L’AMA sera donc, une fois encore, la fédération capable d’aller chercher des podiums à ces jeux. Du reste, afin de permettre à ses 14 sélectionnés d’avoir la meilleure des préparations, cette fédération avait convié les sélectionnés, à l’exception de ceux qui sont à l’étranger, à un stage résidentiel de dix jours au Villa Caroline, à Flic en Flac. Et, selon le responsable technique national, Joël Sévère, ce stage a fait beaucoup de bien à tout le monde. « C’était très bénéfique pour les athlètes et je peux dire que nous sommes fin prêts pour aller chercher des performances », a-t-il déclaré.
Selon lui, les sélectionnés ont beaucoup apprécié ce stage dans la mesure où ils ont pu profiter des conditions optimales de préparation comme lors de leur récente tournée à Nancy, en France. « Ce stage à Flic en Flac s’est bien déroulé dans le sens où un très bon état d’esprit a prévalu. Je tiens d’ailleurs à remercier tous les encadreurs et athlètes pour le bon déroulement de ce stage. Je peux dire que nous avons obtenu ce que nous recherchions », a-t-il fait remarquer.
Joël Sévère a indiqué que le programme individuel des sélectionnés, concocté par leurs entraîneurs, a été respecté et il se réjouit de la progression des sélectionnés. Une compétition test pour certains athlètes était même programmée samedi dernier au stade Maryse Justin, à Réduit. Selon lui, cette compétition lui a permis de voir certaines choses et des décisions seront prises demain par rapport au médical. Il a aussi trouvé des athlètes très en verve à l’image de Jean-Daniel Lozereau et Jonathan Bardottier pour ne citer qu’eux.
Par rapport à la préparation et notamment la tournée d’un mois effectuée à Nancy en France, Joël Sévère estime que le groupe sera en mesure de mieux faire qu’à Nice en 2013. « Sur ce que nous avons pu travailler au cours de ces derniers mois, je suis d’avis que nos athlètes feront mieux qu’à Nice et nous ramènerons des médailles. D’autres se surpasseront pour améliorer leurs performances personnelles. Ce qui est aussi important pour un athlète. Ce que je peux dire, c’est que tout le monde est déterminé à réaliser une bonne performance à ces jeux », a-t-il indiqué.