Ram Lollchand assistera les 5 et 6 juin prochain, à Nice en France, à la réunion des chefs de mission en vue des Jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 7 au 15 septembre prochain. Selon Ram Lollchand, également responsable des dossiers nationaux pour l’océan Indien, cette rencontre s’avérera très importante dans le sens où les membres du comité organisateur fourniront les informations nécessaires, afin de faciliter l’arrivée des différentes délégations sur le sol français. Il a ajouté qu’une visite est aussi prévue sur les sites de compétition, aussi bien que dans les deux centres d’hébergement.
Cette réunion des chefs de mission, a souligné Ram Lollchand, est organisée par le Conseil international des Jeux de la Francophonie (CIJF), en étroite collaboration avec le Comité national des Jeux de la Francophonie (CNJF). Selon le programme émis pour les deux jours de travail, une cérémonie d’ouverture présidée par le maire de Nice et du président du comité organisateur. Il y aura ensuite une présentation des Jeux par les différentes commissions et aussi des discussions sur les règlements techniques et généraux. Lors de cette réunion, les pays participants devront effectuer leur confirmation nominative définitive dont la date limite est le 31 mai. En revanche, en athlétisme les  athlètes ont jusqu’au 30 juin pour réaliser les minima.
Formalité à respecter
Cette exercice de communication sera très importante a expliqué Ram Lollchand dans le sens où tous les chefs de mission auront les informations nécessaires sur les Jeux. « L’accès aux délégations sur le territoire français sera abordé, notamment les formalités à respecter en ce qui concerne l’obtention des visas. Car l’accès sera très stricte », a fait remarquer Ram Lollchand. Par la suite, soit lors de la même journée du 5 juin, les différents responsables effectueront une visite sur les différents sites de compétition et sur les deux centres universitaires méditerranéens de Nice où seront hébergées les quelque 2 500 à 3 000 personnes impliquées dans ces Jeux. Des sessions de travail sont également prévues avec les directions accréditations et cérémonie avant qu’un bilan de la journée ne soit effectué.
Le lendemain, soit le 6 juin, des sessions de travail sont prévues avec les directions transport et celle de la restauration avant que les membres du comité d’organisation ne rencontrent individuellement les chefs de mission. Dans l’après-midi, ces derniers recevront un projet du programme et de calendrier des compétitions sportives et culturelles. Il y aura ensuite une séance de questions réponses et le bilan des travaux. Dans la soirée, le directeur du CIJF, à savoir le Nigérien Mahamah Sériba, offrira un dîner aux invités.
Les huit qualifiés
Par ailleurs, Maurice a déjà huit qualifiés en athlétisme, nommément Nicolas Li Yun Fung (marteau), Fabrice Coiffic (100m et 200m), Elvino Pierre Louis (disque), Guillaume Thierry (décathlon), Jérôme Caprice (20 km marche), Mary Jane Vincent (200m et 400m), Jessica Rosun (javelot) et Annabelle Lascar (800m). Ces derniers seront accompagnés de Joël Sévère. En judo, Christiane Legentil (-52 kg) et Sarah Sylva (-57 kg) seront accompagnées de Joseph Mounawah, alors qu’en lutte, Joseph Jokenson Guillaume (-60 kg) actuellement au centre international de Dakar (Sénégal), et Joyce Milazar, qui s’entraîne, elle, à Rodrigues, seront accompagnés de Antonio Deux Novembre. En tennis de table, Basant Lala accompagnera les pongistes Akilen Yogarajah et Widaad Gukhool.
Au niveau culturel, 22 artistes ont été sélectionnés à la  suite d’un concours supervisé par un juge dépêché à Maurice par la CIJF. A noter que par rapport au nombre de sélectionnés, trois personnes accompagneront cette délégation, dont les noms n’ont pas encore été finalisés. A noter qu’une demande sera faite au comité Club Maurice pour la tenue d’un rassemblement en juillet ou août. Il nous revient également que des démarches sont en cours auprès des éventuels sponsors pour ce qui est des tenues vestimentaires de la délégation.