Fortunes diverses pour les pongistes mauriciens, qui disputent actuellement les Jeux de la Francophonie. Hier, Wassiim Gukhool a terminé premier de sa poule, se qualifiant ainsi pour les quarts de finale du tournoi individuel, alors que Pratna Jalim n’a enregistré que deux victoires.
Gukhool s’est bien ressaisi après avoir été victime d’une gastro. Cette fois, la phase de poules lui a souri. Le Mauricien s’est imposé pour ses trois rencontres, d’abord contre le Malgache Amboarasoa Razafindrakoto 3-0 (11-7, 11-8, 11-6), avant d’enchaîner contre le Burkinabé Ousseni Tapsoba (13-11, 11-6, 11-3). Il a conclu sa première partie avec une victoire sur le Nigérien Abdoul Jabar sur le score de 11-3, 11-3, 11-6.
Wassiim Gukhool affrontera en quarts de finale le Suisse Gaël Vendé. Un gros morceau, à en croire l’entraîneur national, Rajessen Desscann, qui suit la performance des Mauriciens d’ici. « Il ne doit pas s’attendre à une rencontre facile face au Suisse. On connaît son niveau. »
De son côté, Pratna Jalim a manqué de peu la qualification. La pongiste s’est en effet inclinée une seule fois, contre la Roumaine Georgiana Zaharia, en trois sets (3-11, 3-11, 5-11). Mais cette unique défaite la privera des quarts. Auparavant, elle est facilement venue à bout de l’Ivoirienne Lisette Kouadio en trois sets (11-5, 11-9, 11-4), puis de la Gabonaise Cyriella Ruth Mihindou sur le même score (11-5, 11-8, 11-5).
Rajessen Desscann, pour sa part, se dit satisfait de la prestation des pongistes. « Nous visions les quarts de finale et l’objectif a été atteint. Maintenant, Wassiim n’est qu’à une marche d’une médaille, ce qui serait un exploit. Quant à Pratna, c’est regrettable qu’elle soit tombée sur plus forte qu’elle. Mais elle s’est bien défendue », conclut le technicien.