La phase finale de l’édition 2011 des Jeux de l’Avenir, organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports et réservée aux jeunes de 12 à 13 ans, a démarré ce matin avec cinq disciplines. La compétition se poursuivra demain dans cinq autres sports.
Contrairement aux autres éditions, le ministère de la Jeunesse et des Sports n’a pas prévu une cérémonie d’ouverture réunissant tous les qualifiés (au nombre de 1 000 cette année) au gymnase Pandit Sahadeo, cela en raison de contraintes financières, fait-on ressortir. Il a privilégié un rassemblement des athlètes sur leurs sites de compétition respectifs où un membre de la fédération et un représentant du MJS leur ont adressé la parole ce matin.
Cette cérémonie s’est du reste déroulée en l’absence du ministre Devanand Ritoo, qui s’est fait excuser vu que les débats parlementaires sur le budget ont pris fin tard ce matin. Toutefois, ces officiers ont fait passer son message où il soutient que ces Jeux se sont fait une place de choix dans le calendrier sportif estudiantin.
« Cette compétition est surtout une occasion de découvrir de nouveaux potentiels qui viendront alimenter le réservoir de talents de notre île. Le but est aussi de permettre aux encadreurs de brasser le plus large possible, de détecter les plus doués et de les former pour le haut niveau très tôt », a-t-il fait ressortir.
Les équipes qualifiées en football étaient réunies sur le terrain du Gymkhana. La finale devrait mettre aux prises Flacq à Grand Port alors que la troisième place se jouait entre Quatre-Bornes et Rodrigues. En boxe, vingt combats étaient au programme au Centre national de Vacoas dont quatre réservés aux filles. En volley-ball, la compétition devait prendre du retard en raison d’une coupure d’électricité. Le tennis se jouait à Petit Camp et le basket-ball à Phoenix.
La compétition se poursuivra demain en athlétisme, badminton, cyclisme, judo et tennis de table. À noter que la phase préliminaire avait démarré en août dernier. Elle avait réuni 2 875 jeunes. Cette présente édition est rehaussée par la participation des athlètes de Rodrigues.