Le coup d’envoi des Jeux de l’Espoir 2012 a été donné ce matin par le ministre de la Jeunesse et des Sports. La cérémonie a réuni au gymnase Pandit-Sahadeo des centaines d’athlètes répartis en 15 disciplines.
Dans son allocution, Devanand Ritoo a déclaré que l’enthousiasme est à son comble parmi les jeunes. « C’est la preuve concrète que nous avons eu raison de relancer ce genre de compétition », a-t-il noté. Il a rappelé que tous les jeux organisés par le MJS visent à faire émerger une nouvelle élite. « Ces jeux constituent une étape importante dans le parcours de l’excellence que nous avons mis en place pour que le sport mauricien puisse atteindre un autre niveau dans les années à venir. »
Il a aussi parlé de deux nouvelles disciplines qui ont été incluses, le taekwondo et l’haltérophilie. « Encore une fois, l’idée est de permettre aux encadreurs de puiser dans un plus grand réservoir. »
Devanand Ritoo a aussi rappelé à l’assistance que le gouvernement pratique une politique sportive, citant en exemples les bourses de perfectionnement accordées à six athlètes, comme préconisé dans le dernier budget, et la majoration du budget du Trust Fund for Excellence in Sports.
Il a par ailleurs parlé de l’introduction de la Mauritius Schools Saturday Football League. « Concernant ces bourses de perfectionnement, les bénéficiaires ont déjà mis le cap sur les diverses destinations pour des entraînements poussés. Avec un peu d’efforts, vous aussi vous pourrez en être des bénéficiaires dans un proche avenir », a-t-il déclaré aux jeunes.
Devanand Ritoo a tenu à remercier les Réunionnais et Seychellois d’avoir répondu favorablement à l’invitation. « Votre présence donne à cette compétition une dimension particulière. »
La cérémonie d’ouverture a pris fin avec un spectacle de danse, pour enchaîner directement avec les compétitions au programme. Au menu, du football, de la boxe, du handball, du judo, du badminton, du basket-ball, du tennis de table, du tae kwon do, du volley-ball, du tennis, de l’haltérophilie et de la lutte.