À quelques mois des Jeux Olympiques de Londres, le Comité olympique mauricien (COM) a distribué Rs 1 850 000 à huit disciplines ayant des chances de qualification pour le plus grand rendez-vous planétaire. Au total, ce sont 20 athlètes qui bénéficieront de l’aide du COM dans leur quête d’une qualification olympique. La cérémonie a eu lieu hier après-midi, au siège du COM.
Dans son allocution, Philippe Hao Thyn Voon, président du COM, a déclaré que c’est la première fois que le Comité international olympique (CIO) se montre aussi généreux. « Nous avons bénéficié d’une dotation de $ 100 000 (?Rs 3 M) afin d’aider les athlètes qui ont une chance de se qualifier pour les JO », a indiqué en début de rencontre le président du COM.
De plus, Philippe Hao Thyn Voon a insisté sur le fait qu’il y a des conditions attachées à cette aide financière. « Par exemple, s’il a été dit que les athlètes feront un stage en Angleterre, ils ne pourront pas aller en France. »
Il a aussi demandé que chaque dépense soit notée afin de pouvoir présenter les preuves au CIO. « Je demande aux fédérations de faire leur devoir envers les athlètes. » Il est vrai, a encore fait ressortir Philippe Hao Thyn Voon, qu’il a fallu faire des choix. « Certaines fédérations ont présenté des projets. Mais nous avons choisi celles qui ont des athlètes qui peuvent se qualifier. »
De son côté, Vivian Gungaram, secrétaire général du COM, a tenu à faire ressortir que les bourses sont nominatives. « Le CIO avait à l’origine établi des guidelines. Chaque fédération concernée avait soumis des projets et nous avons dû sélectionner ceux qui sont les plus viables. »
Cependant, bien que la liste soit nominative, les fédérations peuvent changer les noms des athlètes après avoir informé le COM du changement effectué. C’est d’ailleurs le cas de la boxe, où un changement de dernière minute pourrait survenir, comme l’a fait ressortir Jean-Claude Nagloo.
Et le secrétaire général du COM de préciser que les dotations ont été effectuées en fonction de l’importance des projets. « Par exemple, la boxe, avec six athlètes, a bénéficié de Rs 550 000, alors que l’athlétisme, avec le même nombre, n’a eu que Rs 450 000. »
Le beach-volley, à travers la paire Élodie Li Yuk Lo et Natacha Rigobert, a bénéficié de Rs 250 000, juste devant le judo (Rs 200 000). Le tir à l’arc, le triathlon, le cyclisme et le badminton, quant à eux, se retrouvent avec Rs 100 000 chacun. « Mais en cas de petit pépin, vous pourrez toujours vous tourner vers le COM et on verra si nous pourrons vous aider », a laissé entendre Philippe Hao Thyn Voon.
Par ailleurs, il faut savoir que la date limite pour la demande d’accréditation arrive à terme prochainement. Ainsi, Lindsay Paul, chef de mission, a demandé aux fédérations de retourner au plus vite les formulaires en leur possession. « La plupart des accréditations sont déjà prêtes », a-t-il précisé.
Vivian Gungaram a lui aussi tenu à rappeler que les demandes seront passées à la loupe. « Il y a certes une longue liste, mais cela ne veut pas dire que tout le monde sera accrédité », a conclu le secrétaire général du COM.
———————————————————————————————————————————
La liste des bénéficiaires
Athlétisme (Rs 450 000)
Guillaume Thierry, Mary Jane Vincent, Fabrice Coiffic, Antonio Vieillesse, Anabelle Lascar, Stéphanie Guillaume
Badminton (Rs 100 000)
Karen Foo Kune
Beach volley (Rs 250 000)
Élodie Li Yuk Lo, Natacha Rigobert
Boxe (Rs 550 000)
James Kennedy St. Pierre, Ludovic Bactora, Olivier Lavigilante, John Colinnn, Bruno Julie, Richarno Colin
Cyclisme (Rs 100 000)
Aurélie Halbwachs
Judo (Rs 250 000)
McLeod Paulin, Mike Rigobert
Tir à l’arc (Rs 100 000)
Véronique Levieux
Triathlon (Rs 100 000)
Fabienne St Louis