Toute l’équipe africaine pose à l’issue de la cérémonie de remise de médaille

La cavalière Margaux Kœnig a offert à Maurice sa première médaille aux Jeux olympiques de la Jeunesse. Mardi, la Mauricienne a remporté, avec l’équipe africaine, le bronze dans le concours de saut d’obstacles. Une première performance qui devrait en appeler d’autres. Associée à BM Urlefe, la Mauricienne a réalisé deux passages sans faute. C’est d’ailleurs la deuxième cavalière de la sélection africaine à avoir réalisé un sans-faute, après la Zambienne Anna Bunty Howard, qui pilotait Call Girl Z.

La Mauricienne dans ses œuvres. Elle réalisera un parcours
sans faute au cours de ses deux passages

Auparavant, seule l’Égyptien Ahmed Nasser Elnaggar, sur Jos Africa de Parco, a écopé de pénalités au temps et aux barres. Ensuite, la Zimbabwéenne Brianagh Lindsay Clark (El Roblecito Malaika) et la Sud-Africaine Hannah Ivy Garton (Jos Cassius) ont écopé de pénalités variant entre un et huit points. La médaille d’or s’est jouée entre les sélections européenne et nord-américaine. À l’issue des deux tours, les deux formations comptaient chacune quatre points de pénalité.

Le Britannique Jack Whitaker (Europe) a ouvert le bal, avec quatre points individuels, tout comme le Hongrois Vince Jarmy et Simon Morssinkhof. Dans le même temps, la Mexicaine Nicole Meyer Robredo et le Hondurien Pedro Espinosa payaient eux aussi de lourds tributs. Mais les pénalités individuelles ne comptant pas dans la compétition par équipes, il a fallu départager les deux formations au temps. Et c’est finalement l’Europe qui s’adjuge la médaille d’or, avec deux petits centièmes de mieux que son adversaire.