Le Club Maurice n’a pas récolté la moindre médaille lors de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nanjing (Chine) mais comment passer sous silence la performance de la cycliste Kimberley Lecourt de Billot, qui a été l’honneur lors du contre-la-montre individuel, VTT cross-country et la course en ligne. Autant dire qu’elle n’a cessé de monter en puissance, elle qui demeure l’une des valeures sûres de la discipline  côté féminin. Elle sera engagée aujourd’hui dans sa dernière épreuve, à savoir le relais mixte.
« Je suis agréablement surpris. Je savais qu’elle avait les moyens de réaliser de bonnes performances à Nanjing mais pas aussi bien. Je suis très content et fier d’elle », a fait ressortir le père de la cycliste, Bernard Lecourt de Billot contacté par Week-End hier en soirée. Tout a commencé le lundi 18 août. Engagée dans le contre-la-montre individuel, elle allait pre,dre la 11e place sur 31 adversaires dès plus coriaces, avec un chrono de 6 minutes, 12 secondes et 30 centièmes sur les 3 km de la course, terminant première africaine. Une sacrée performance d’autant que sa compatriote Milena Wong allait prendre la 30e place sur 32 participantes dans l’épreuve de cross-country olympique la veille.
« Il ne faut pas oublier que sa chaîne était sortie lors de ce clm individuel. Sinon, je pense qu’elle aurait pu prétendre à beaucoup mieux car elle était très motivée. Elle avait hâte d’en découdre et de prouver qu’elle en avait sous la pédale », »L’année dernière, lors des Championnats du monde de VTT à Pietermaritzburg (Afrique du Sud) elle avait terminé 26e au général, terminant 2e africaine. Elle est en constante progression et c’est très satisfaisant », indique notre interlocuteur.
Elle allait poursuivre sur cette belle dynamique deux jours après au VTT cross-country olympique en prenant la 7e place sur 30, couvrant les quatre tours du circuit de Laoshan Mountain Bike Course en 47 minutes et 58 secondes, roulant à une moyenne de 16,011 km/h. Milena Wong a pour sa part arrêter le chrono à 1h19:29 dans l’épreuve du BMX féminin. C’est la Tchèque Barbara Prudkova qui est montée sur la plus haute marche du podium avec un temps de 43:21 devant la Transalpine Chiara Teocchi (45:19) et la Danoise Anna Kjaergaard (45:56).
Elle a remis ça lors de la course en ligne de 46 km à Laoshan en terminant 5e sur 61 participantes. C’est lors du sprint final qu’elle s’est distinguée en 1 heure, 12 minutes et 36 secondes. À noter que 31 cyclistes ont franchi la ligne d’arrivée dans le même temps que notre compatriote. C’est la Brésilienne Ana Paula Casatta qui s’est adjugé la victoire devant la Lituanienne Ema Manikaite et l’Italienne Sofia Beggin. Bernard Lecourt de Billot tient à souligner que sa fille est bien meilleure sur route. « C’est sur la route qu’elle est la plus forte, bien plus qu’en VTT. Même si elle se débrouille très bien également (Rires). Cette épreuve sur route lui sert de tremplin en vue des Championnats du monde sur route qui se tiendra  du 21 au 28 septembre à Ponferrada, en Espagne. Elle prendra notamment part au contre-la-montre individuel ainsi qu’à la course en travail », soutient le père.
Il poursuit, « Kimberley a fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là. Ce sont des heures et des heures d’entraînement et de sacrifices. Elle a énormément de potentiel. Le meilleur reste à venir ». Pour rappel, en début d’année, la cycliste mauricienne avait tiré son épingle du jeu en décrochant une médaille de bronze lors des Championnats d’Afrique de VTT en Afrique du Sud. Elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Place aujourd’hui au relais mixte qui sera couru pour le plaisir. La sélection mauricienne de cyclisme s’associera à un garçon d’une autre équipe qui reste encore à déterminer pour l’évènement. Quoi qu’il en soit, Kimberley Le Court de Billot aura marqué de son empreinte ces JOJ pour le pays en démontrant toute sa volonté, sa rigueur et son envie de bien faire pour le pays. Ce sont autant d’éléments importants pour exister au plus haut niveau. L’année prochaine, la Mauricienne effetuera des stages à l’étranger, en Europe ou en Afrique du Sud pour poursuivre son apprentissage.
En ce qu’il s’agit des autres sportifs, ils ont tous donné le maximum. En natation, Élodie Poo Cheong a été éliminée mardi dernier au 50 m papillon au Natatorium of Nanjing Olympic Sports Centre. Le porte-drapeau du Club Maurice a pris la deuxième place de la première série en 29:07, insuffisant pour figurer parmi les 16 qualifiées pour les demi-finales. Lors du 100 m papillon, malgré avoir pris la première place de sa série en 1:04.42, elle n’a malheureusement pas été en mesure de se qualifier pour les demies, se classant 23e au général. En athlétisme, Jean-Daniel Lozereau, engagé dans une série du 100 m, a été crédité d’un chrono de 11 secondes et 76 centièmes, pas suffisant pour accéder au prochain tour. À noter que cette deuxième édition des JOJ connaîtra son dénouement ce jeudi 28 août.