Après les Jeux Olympiques de Londres en 2012, la nageuse mauricienne, qui fêtera ses 22 ans ce mardi, représente Maurice aux olympiades pour la deuxième fois de sa jeune carrière. Née d’une mère Mauricienne, Heather Arseth sera engagée le lendemain à l’Olympic Aquatic Stadium sur 100 m nage libre à 20h05 (heure mauricienne) où elle tentera de passer le cap des éliminatoires.
Si elle y arrive, cela sera déjà un pari gagné puisqu’au J.O de 2012, Heather Arseth avait échoué aux portes des demi-finales en terminant 4e de sa série, soit au 34e rang au général. Elle avait alors seulement 18 ans et s’était alignée au 200 m nage libre. Mais cette fois-ci, elle revient sur une distance plus courte et surtout avec beaucoup plus d’expériences dans les jambes. La nageuse mauricienne qui s’entraîne aux États-Unis dans son pays natal s’est préparée depuis 4 ans pour ce rendez-vous.
Dans une interview accordée à Top Line MD Health Alliance au sujet du virus Zika au Brésil, Heather Arseth a confié que rien ne la fera renoncer ces olympiades brésiliennes. « J’ai toujours rêvé d’y aller. Il ne m’est jamais venu à l’idée de renoncer à cause du virus Zika ou autres bactéries tellement j’étais concentrée dans mes entraînements. Je participe à des compétitions depuis que j’ai 8 ans et ce n’est pas maintenant que j’abandonnerais surtout pour les J.O qui l’un des plus grands rendez-vous sportif de la planète. »
Ce mercredi 10 août, Heather Arseth s’élancera du deuxième couloir où elle devra en découdre avec Jovana Terzic (Monténégro, Ligne 1), Karen Riveros Schulz (Paraguay, L3), Natthanan Junkrajang (Thaïlande, L4), Ana Lulia-Dascal (Roumanie, L5), Tracy Keith-Matchitt (Nouvelle-Zélande, L6), Jade Howard (Zambie, L7) et Ines Ramersaro (Uruguay, L8). La tâche ne s’annonce guère facile, car ses concurrentes ont toutes travaillé très dur pour être à Rio. Il faudra batailler fort car l’enjeu n’est pas de terminer sur le podium mais plutôt de nager le plus vite possible pour réaliser le meilleur chrono, synonyme de qualification pour les demi-finales.
Dans un récent reportage diffusé sur la chaîne télévisée, 12 News aux États-Unis, ses parents Paul et Caroline Arseth ont confié qu’ils considèrent déjà leur fille Heather comme une championne. « Elle a toujours rêvé d’aller aux Jeux Olympiques. Le rêve est devenu réalité pour elle en 2012. Depuis, elle a bien progressé et surtout gagné en expérience. Contrairement à Londres, elle devrait cette fois-ci être moins nerveuse et plus sereine quand elle s’alignera au départ de sa course. Si elle est à ces J.O 2016, c’est grâce à sa détermination et son dur labeur. Peu importe sa performance, à nos yeux elle est déjà une championne. »