La première édition des Jeux scolaires des îles de l’océan Indien Gecko Games a pris fin vendredi après trois jours d’activités sportives et de découvertes. Durant ces quelques jours, les équipes de Madagascar, de Mayotte, de la Réunion, de Rodrigues et de Maurice se sont rencontrées pour des épreuves. Au programme: compétition d’athlétisme, beach games, raid sportif, activités nautiques. Le dernier jour était consacré à la découverte du patrimoine et de l’histoire de Port-Louis et de ses activités économiques.
C’est sous un beau soleil vendredi matin que s’est déroulé le rallye urbain organisé dans le cadre des premiers jeux scolaires des îles de l’océan Indien, Gecko Games. Encadré par des animateurs et accompagnateurs, 200 jeunes âgés de 13 à 14 ans, répartis en 17 équipes et issus des écoles françaises de Maurice, du système mauricien, de Rodrigues, de Mayotte, de la Réunion et de la République de Madagascar, sont, pour le dernier jour des JSIOI, allés à la découverte de la ville de la capitale. Le but étant de découvrir le patrimoine, l’histoire et les activités économiques de Maurice.
Parties du Caudan, les équipes ont parcouru la capitale. Une petite halte dans les locaux du Mauricien a été l’une des meilleures façons pour eux de comprendre le fonctionnement des médias. Du département des archives où ils ont découvert les collections de la presse ancienne à leur numérisation, de la mise en page, jusqu’à l’imprimerie à Bell Village, la visite guidée a enthousiasmé plus d’un.
Dans la capitale, les participants ont emprunté différents circuits. Certains pour retracer les différentes migrations de l’histoire de Maurice en visitant l’Aapravasi Ghat, d’autres pour découvrir les différents métiers en visitant la Mauritius Commercial Bank (MCB), ou Les Moulins de la Concorde, et d’autres l’artisanat au Craft Market. Place ensuite à l’Assemblée nationale, ou encore l’hôtel Labourdonnais, l’occasion aussi de préparer un plat mauricien dans un restaurant de Port-Louis.
Par ailleurs, la cérémonie d’ouverture des Gecko Games a eu lieu mardi au Stade de Réduit où s’est déroulée, de 9h à 14h30, une compétition d’athlétisme, suivi d’une visite et collation à la State House. En plus du stade Maryse Justin et de la State House, plusieurs sites ont accueilli les activités durant trois jours: la plage et le lagon de Mont-Choisy pour un tournoi de beach-volley et pour aller à la découverte des activités nautiques, tels que le paddle et le kayak, le Chassée de Wolmar pour un raid sportif, le parc animalier de Casela pour un safari. Le programme d’activités comprenait aussi le speedminton, le golf, le yoga, une Bollywood nite, une soirée Divali à Pointe-aux-Sables.
Les équipes gagnantes pour cette première édition des jeux scolaires des îles de l’océan Indien Gecko Games sont issues de l’école du Centre remportant la première et seconde place pour les compétitions d’athlétisme et de beach activities. Les autres équipes mauriciennes réunissaient Le Lycée Labourdonnais, l’École du Nord, Port-Louis North SSS College, Belle-Rose SSS College, Le Couvent de Lorette de Quatre-Bornes, le Collège St-Esprit, le collège Maurice Curé et le Collège Royal de Port-Louis.
Les JSIOI ont été conçues par des professeurs d’établissements de l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger (AEFE). Un projet fédérant des écoles à programme français, l’AEFE, l’UNSS, l’Ambassade de France à Maurice, les autorités et les fédérations sportives mauriciennes, quelques écoles du système mauricien et le secteur privé.