Samedi 25 août 1979. Il est précisément 16h27 quand l’hymne des jeux retentit pour la toute première fois. Massés dans le stade olympique de St-Paul de La Réunion, 14,000 spectateurs observent le drapeau des jeux être hissé sur le mat. “Des jeux à dimension humaine où l’on retrouvera certainement l’esprit des premiers Jeux Olympiques, tels que le Baron Pierre de Coubertin l’avait souhaité”, écrit week-end dans son édition du dimanche 26 août 1979. “Ce rendez-vous, le premier du genre, constitue de fait un espoir pour les îles de l’océan Indien. Handicapées par la distance qui les sépare des grands pays du sport, ces îles ont toujours été oubliées.”
Ces premiers JIOI sont l’occasion pour la région de montrer son potentiel et d’exprimer sa fierté. La Réunion, avec le soutien de la France, a tout mis en oeuvre pour accueillir 700 d’athlètes venus des îles voisines pour cette grande fête. Quatre stades ont été prévus pour les compétitions et d’autres infrastructures ont été construites. À l’époque, l’île soeur est le seul pays à pouvoir se permettre ce type de développement.