Les membres du comité de suivi institué par le ministre de la Jeunesse et des Sport, Devanand Ritoo, dans le cadre de la préparation des sélections nationales en vue des Jeux des Iles de l’océan Indien de 2015, à l’île de la Réunion, a fait le tour des fédérations dont les disciplines sont susceptibles d’être retenues pour ces Jeux. Seul le basket-ball n’a pas été entendu et ce, en raison des problèmes qui ont secoué la FMBB (Fédération mauricienne de Basket-Ball) depuis mars dernier. Selon Ram Lollchand, président de ce comité de suivi, la satisfaction est de mise après avoir constaté ce qui a déjà été entrepris par certaines fédération. Il a ajouté que les fédérations avaient jusqu’à jeudi pour soumettre leurs programmes de préparation pour les trois prochaines années et qu’une rencontre est prévue le mois prochain avec les responsables du sport Rodriguais, dont le Commissaire des Sports, Ismaël Valimamode.
Le tour des fédérations a donc été fait il y a un peu plus de deux semaines et selon Ram Lollchand, un premier bilan a été effectué, plus précisément au niveau de la préparation des athlètes. « Ce que je peux dire, c’est que nous avons une idée globale de ce qui se fait actuellement en terme de préparation au niveau des fédérations. Nous avons maintenant demandé aux dirigeants de venir de l’avant avec un programme de trois ans scindé en trois parties (2012-13, 2013-14 et 2014-15) », a indiqué Ram Lollchand.
Dans ce programme, les responsables des fédérations devront donner la liste des athlètes qui font partie de la présélection, les entraîneurs retenus, le rythme et horaire d’entraînement, les besoins en terme d’équipements et autres assistances telles que des stages. Les fédérations auront aussi à nommer un responsable qui fera le lien entre la fédération et le comité de suivi. « Les fédérations auront aussi à faire une ébauche des finances requises. Quant au transport des athlètes et entraîneurs, les fédérations bénéficieront d’une subvention comme c’est le cas selon la nouvelle formule en vigueur depuis le début de cette année », a-t-il expliqué.
Selon Ram Lollchand, les fédérations rencontrées en premier avaient jusqu’au 15 septembre pour soumettre leurs programmes de préparation, alors que les autres avaient jusqu’à jeudi. Il a ajouté qu’à valeur du jour, quatre fédérations y ont déjà fait le nécessaire. « Globalement, nous sommes satisfaits avec l’exercice qui a été effectué. Cela nous a permis d’apprendre des choses. Je peux même dire que nous avons été choqués par la réaction d’une fédération pourtant gros  pourvoyeur de médailles aux Jeux des Iles. Imaginez-vous que malgré les années écoulées, cette fédération n’a pas changé. Ce qui est encore plus choquant, c’est que cette fédération possède moins d’une vingtaine d’athlètes ! De plus, les membres nous ont fait comprendre que la discipline n’a pas besoin d’un entraîneur étranger ! C’est vraiment étonnant, mais surtout très décourageant», a indiqué Ram Lollchand.
Ce dernier a ajouté qu’une solution devra être trouvée à ce problème avec la collaboration du COM (Comité olympique mauricien). Car cette situation est tout simplement inconcevable, d’autant que les dirigeants de cette fédération passent le plus clair de leur temps à se tirer dans les pattes.
Pour conclure, Ram Lollchand a déclaré qu’une fois le programme des fédérations obtenus, le comité de suivi se penchera sur l’organisation d’une rencontre avec les responsables rodriguais, dont le Commissaire Ismaël Valimamode. « Les athlètes rodriguais possèdent un gros potentiel et il n’est surtout pas question qu’ils soient laissés sur la touche. Rodrigues est une pépinière et il est très important que les Rodriguais bénéficient pleinement de leurs chances dans ce projet », a-t-il souligné.