Le Club Maurice est à la recherche de fonds dans le cadre de la préparation des athlètes pour les JIOI 2015 à La Réunion. Une rencontre, présidée par Giandev Moteea, du Club Maurice, avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, et les éventuels sponsors, s’est tenue à l’hôtel Hennessy Park hier pour la première prise de contact en vue de réunir la somme de Rs 30 M qui facilitera la préparation des athlètes. Cette rencontre était également l’occasion de lancer le programme Road to 2015. Un livret, avec les propositions de sponsoring, a été remis aux représentants des sponsors.
Dans son discours, Devanand Ritoo a mis l’accent sur l’importance des sponsors dans ce genre d’événements. « À deux ans des 9es JIOI, nous entamons une longue marche qui s’annonce intense et passionnante, où les défis à relever seront nombreux », a-t-il déclaré. Il a aussi comparé le mouvement sportif au cinq anneaux olympiques, avec l’athlète, les dirigeants, les techniciens et le MJS. « Ce tableau serait incomplet sans les partenaires du privé ou du parapublic. Vous êtes un maillon essentiel dans ce dispositif, surtout quand il s’agit de préparer des événements majeurs comme les JIOI. »
Devanand Ritoo a rappelé que le MJS a déjà pris ses responsabilités. Cependant, il a aussi déclaré être dans l’attente de la liste finale des disciplines qui seront inscrites aux JIOI en 2015. « Vous en conviendrez, on ne peut aller plus vite que la musique. Malheureusement, nous ne pouvons passer à la vitesse supérieure au niveau des finances car nous attendons toujours que les autorités compétentes finalisent les disciplines qui seront au programme des 9e JIOI », a reconnu le ministre de la Jeunesse et des Sports, qui a fait ressortir que l’idéal, à deux ans de l’échéance, serait de « doubler la somme de Rs 15 M » obtenues pour les JIOI. « Les fonds recueillis viendront ainsi compléter l’investissement de l’Etat. »
De son côté, Giandev Moteea a lancé un vibrant appel aux sponsors et autres donateurs en vue de renflouer les caisses. Ainsi, après une analyse détaillée des résultats des derniers JIOI, le Club Maurice compte agir sur le long terme. « Il a été décidé de procéder étape par étape en planifiant des actions sur le long terme. » Giandev Moteea a tenu à rassurer les représentants des sponsors que les fonds recueillis en 2011 ont été utilisés à bon escient. « Les dépenses incluent notamment des équipements, des stages à l’étranger ou à Maurice, ainsi que les indemnités versées aux coaches et à leurs assistants », a-t-il dit avant de faire remarquer que les comptes du Club Maurice sont audités par la firme privée BDO.
Le président du Club Maurice a aussi rappelé que la préparation des athlètes a commencé depuis quelque temps déjà. « C’est un processus continu et le MJS offre toutes les facilités nécessaires, y compris financières, aux fédérations pour mener cela à bien. Le rôle du Club Maurice est surtout de compléter ce qui a été mis en place. » Venant au budget proposé pour aller aux JIOI 2015, Giandev Moteea a parlé de la somme de Rs 30 M. « Nous tablons sur ce chiffre et pensons pouvoir réunir une bonne partie de cette somme dans des délais raisonnables afin d’atteindre nos objectifs préalablement fixés », a-t-il fait ressortir avant de rappeler que chaque projet financé par le Club Maurice fait l’objet d’un contrôle rigoureux.
L’homme fort du Club Maurice a rappelé que le sponsor le plus généreux se verra attribuer le titre honorifique de sponsor officiel du Club Maurice pour les JIOI de 2015. « Je vous demanderai donc de ne pas lésiner sur les chèques et les zéros », a-t-il conclu.