Le comité de suivi mis sur pied dans le cadre de la préparation mauricienne aux Jeux des Îles de l’océan Indien de 2015 à l’île de La Réunion, a tenu sa deuxième rencontre de l’année. Après le 6 février dernier, les membres de ce comité se sont réunis, le 10 avril, sous la présidence de Ram Lollchand. Si les membres sont  satisfaits de l’approche adoptée par la majorité des fédérations en marge de la préparation, en revanche, ils le sont moins en ce qui concerne l’haltérophilie et le football surtout.
Ces deux fédérations ont, en effet, fait l’objet de discussions lors de cette dernière réunion de ce comité, il y a un peu plus d’une semaine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attitude des dirigeants de ces deux fédérations déçoit énormément. Il convient de souligner que dans le cas de l’haltérophilie, considérée comme un gros pourvoyeur de médailles avec le nombre conséquent de récompenses mises en jeu lors des JIOI, la fédération a été suspendue il y a deux mois  par le MJS en raison des conflits internes.  
En ce qui concerne le football, soit  le sport roi, aucun plan n’a été soumis à valeur du jour. Ce qui commence à irriter les membres du comité, d’autant que le football ne jouit plus de la même popularité aux yeux du public mauricien. Selon nos informations, la question du volley-ball a également été évoquée. Même si les membres du comité de suivi ne sont pas satisfaits à l’égard de l’Association mauricienne de Volley-Ball, ils estiment tout de même que cette fédération a, au moins, soumis un document préliminaire dans le cadre de sa préparation.
Au total, Rs 90M seront nécessaires pour la préparation des différentes sélections nationales en vue des Jeux de 2015. Un chiffre qui n’inclut cependant pas le budget du football et du basket-ball. C’est le ministère de la Jeunesse et des Sports, conjointement avec le comité Club Maurice et le Trust Fund for Excellence in Sports, qui aura la charge de pourvoir au financement requis. Une certaine somme a déjà été earmarked pour cette année, mais il va falloir attendre la prochaine réunion du Conseil international de Jeux et la finalisation des disciplines avant que les fonds ne soient débloqués.
Lors de la réunion du 10 avril, les membres ont eu l’occasion de passer en revue les différents rapports soumis par les desks officers du MJS par rapport à leurs récentes visites sur les différents sites d’entraînements. Selon nos informations, la satisfaction est de mise par rapport à l’engagement et la détermination affichée par les les athlètes et les entraîneurs. Il a aussi été demandé que tous les athlètes soient soumis à un test médical comprenant des analyses de sang entre autres. Ces examens sont obligatoires et la Medical Unit soumettra, à la fin de ce mois, une liste des athlètes qui ont effectué ces tests.
Pour ce qui est de Rodrigues, les responsables de la préparation, nommément Khemraj Naiko et Eric Milazar, se rendront prochainement dans l’île avec pour but de former les entraîneurs au niveau de la préparation physique. Une formation de Niveau 1 à l’issue de laquelle des sessions théoriques et pratiques seront organisées. Des tests physiques sont également prévus, afin d’évaluer les présélectionnés rodriguais.
Par ailleurs, le MJS demandera prochainement à chaque fédération susceptible de participer aux Jeux de faire part, en écrit, de ses objectifs en terme de médailles lors des Jeux de 2015. Cela, compte tenu de l’investissement massif qui sera effectué dans le cadre de la préparation. A noter que lors de la réunion du 10 avril, Ram Lollchand était entouré des desks officers du MJS, des représentants du Club Maurice, de Michael Glover (Chief Executive Officer du TFES), de Eric Milazar, de Priscilla Chery et de Khemraj Naiko.