Le comité de suivi mis sur pied par le ministère de la Jeunesse et des Sports dans le cadre de la préparation des équipes en vue des Jeux des Îles de l’océan Indien de 2015, à l’île de La Réunion, a entamé sa série de consultations avec les présidents et cadres techniques des fédérations qui devraient participer à ces Jeux. Selon le président de ce comité, Ram Lollchand, cette première semaine de travail s’est déroulée à la satisfaction de ses membres et lui. Ce dernier a ajouté que les rencontres se poursuivront demain avec les cadres techniques de la Fédération mauricienne de Natation (FMN), à la piscine Serge Alfred, à Beau-Bassin. En revanche, celle prévue ce vendredi avec l’Association mauricienne de Badminton (AMB) a été renvoyée à une date ultérieure dans la mesure où le président Raj Gaya et les cadres techniques de la fédération ne seront pas au pays.
C’est mardi que le comité de suivi a entamé sa série de rencontres avec le président et les cadres techniques de la Fédération mauricienne de Judo et des Disciplines Assimilées. Par la suite, c’était au tour de l’haltérophilie, du handball et de l’athlétisme. Cette semaine, les membres du comité de suivi rencontreront les cadres techniques de la FMN uniquement et non la présidente comme c’est le cas avec les autres fédérations en raison du litige qui existe entre la fédération et le ministère. Mardi ce sera au tour du tennis, suivi du football et de la boxe. En revanche, la rencontre de vendredi avec l’AMB  a été renvoyée dans la mesure où le président Raj Gaya, aussi bien que les cadres techniques, seront au Cameroun dans le cadre des Championnats d’Afrique juniors.
Selon Ram Lollchand, cette première semaine de travail s’est très bien passée. « C’était un très bon exercice au cours duquel nous avons pris connaissance de ce qui se fait actuellement. Cette séance de travail a été un échange très positif, voire un partage d’idées. A notre niveau, nous sommes très satisfaits de ce début », a-t-il déclaré. Ce dernier se réjouit que les fédérations ne sont pas restées les bras croisés après les Jeux des Îles de l’année dernière, aux Seychelles. Il a même trouvé que certaines ont même pris de l’avance dans le sens, a-t-il dit, que la préparation est un « on going process ».
Ram Lollchand a jouté que le comité de suivi a eu l’occasion de prendre connaissance du plan de travail des 13 fédérations ciblées. Du reste, a-t-il souligné, quatre fédérations ont déjà soumis leur programme de préparation.  Selon lui, le comité Club Maurice avait déjà formulé une demande dans ce sens, en mars dernier, alors que le comité de suivi en a  fait autant il y a deux mois. « Lorsque le comité Club Maurice avait formulé sa demande, certaines fédérations avaient déjà soumis leurs plans. Nous espérons que les autres en feront de même. »
Ram Lollchand a souligné que le comité de suivi a également soumis un « guideline » et a indiqué que le but est que les deux parties soient sur la même longueur d’onde. « Nous avons constaté que dans certains plans de préparation, l’accent a surtout été mis sur les déplacements. Nous avons fait comprendre que la préparation doit d’abord débuter au niveau national », a expliqué Ram Lollchand. Il a ajouté que Rodrigues sera partie prenante dans ce projet et qu’une rencontre sera programmée avec le Commissaire des Sports Ismaël Valimamode quand il se déplacera à Rodrigues. « Les athlètes rodriguais possèdent un gros potentiel. A notre niveau, on fera tout pour que ces athlètes aient leurs places au niveau des présélections », a-t-il conclu.