C’est lundi que le nouveau Chief Executive Officer (CEO) du Comité d’Organisation des Jeux des îles de l’océan Indien (COJI), Jean-Pierre Sauzier, a été présenté à la presse, au siège du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Le successeur de Georges Chung est conscient de la tâche qui l’attend. « Avant tout, je tiens à préciser que c’est un véritable honneur de prendre cette responsabilité à lourde charge mais exaltante. C’est pour moi une mission d’ordre patriotique et mon objectif est d’unir et réunir le peuple mauricien autour de ce grand rendez-vous », a indiqué ce grand amoureux du sport, qui a pratiqué dans sa jeunesse le football, le rugby ou encore l’athlétisme, où il fut un spécialiste des haies. Ancien élève du collège Saint-Esprit, il a poursuivi ses études universitaires en Afrique du Sud et a dirigé plusieurs grosses structures, dont Phoenix Beverages, après avoir longtemps été dans le textile.
« Les obstacles, je les connais mais j’accepte ce poste avec humilité. Et plus important, je compte travailler dans une transparence totale. Je suis entouré de gens compétents et qui possèdent de l’expérience. J’aurais une mission de gestion, de vision et de mise en place pour faire avancer les choses. Quoi de mieux que de raviver la flamme chez les Mauriciens en créant un élan patriotique », a-t-il soutenu. Jean-Pierre Sauzier a d’ailleurs partagé une anecdote, lui qui a eu le privilège d’encourager l’équipe mauricienne aux JIOI de 2011 aux Seychelles, et qui a vécu des moments très forts. « Ces moments phares ont renforcé mon sens d’appartenance. Je me souviens de la finale de football entre le Club M et les Seychelles. Nous étions comme un seul homme derrière les joueurs. Il faut que la génération ait l’occasion de vivre ces moments-là », a ajouté le CEO. Il a conclu en affirmant qu’il était « ouvert et disponible à la presse » et qu’il était rémunéré pour ce travail.
Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports, a qualifié Jean-Pierre Sauzier de « patriote ». Et d’ajouter : « Il veut apporter sa pierre à l’édifice pour que ces JIOI soient considérés comme étant 5-étoiles. C’est une aubaine pour nous. Nous avons beaucoup de chance de l’avoir à nos côtés. Ensemble nous donnerons la pleine mesure de nos capacités ».