« À l’unanimité, le CROS de la Réunion a décidé de surseoir à sa participation aux prochains Jeux des îles de l’océan Indien de 2019 à Maurice ». C’est en substance la conclusion de la présidente du CROS de La Réunion, Monique Cathala, dans une lettre de presque deux pages envoyées le 4 mai au président du Conseil International des Jeux (CIJ), Antonio Gopal. Ce dernier accuse réception de cette correspondance (voir hors texte). Vraisemblablement, une réunion urgente du CIJ devrait se tenir avant la fin de cette année, soit 18 mois avant la date des 10e JIOI. Puisqu’après cette période, aucun changement à la Charte des Jeux n’est autorisé.
Ceux qui pensaient que ce n’était qu’une menace se sont, au final, complètement trompés dans leurs prévisions. À valeur du jour, la Réunion ne participera pas aux prochains Jeux des îles de l’océan Indien, qui se tiendront à Maurice du 19 au 28 juillet 2019. Les propos de Monique Cathala dans sa correspondance au président du CIJ sont clairs comme l’eau de roche : « À l’unanimité le CROS de La Réunion a décidé de surseoir à sa participation aux prochains Jeux des îles de l’océan Indien de 2019 à Maurice. »