Annoncé en fanfare, l’International Sports and Training Centre Complex de Côte d’Or dans la circonscription du Premier ministre, Pravind Jugnauth (N°8), pourrait rater l’un des plus importants rendez-vous sportifs de l’océan Indien. En ce début d’année, des recoupements d’informations effectués par Week-End de sources concordantes concèdent que la construction de cette infrastructure sportive au coût de Rs 1,8 milliard accuse déjà de sérieux retards débouchant sur des doutes sur son inclusion dans le circuit des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) de 2019. La seule satisfaction pourrait être que la piscine olympique de 50 mètres avec 10 couloirs et conforme aux normes de la Fédération internationale de natation pourrait accueillir des compétitions de haut niveau dès l’année prochaine.

Mais pour les compétitions sportives se déroulant en salle, notamment des épreuves de basket-ball, volley-ball, boxe, judo et haltérophilie, entre autres, de même que les épreuves d’athlétisme, les organisateurs devront avoir un recours au plan B. Avec la prochaine confirmation de ce contretemps, qui devrait contrarier les ambitions de Pravind Jugnauth, d’autres sites de jeux devront être identifiés et homologués. Pour ce joyau d’infrastructure sportive, le Premier ministre, en sa qualité de ministre des Finances et du Développement économique, avait conduit une délégation en Chine dans le cadre de la Commission mixte sino-mauricienne. Le gouvernement chinois a accordé un prêt de $ 50 millions sans intérêt à Maurice pour la construction d’un centre aquatique et d’un terrain de football de classe internationale.

La mise à exécution de ce projet avait été confiée à Landscope Mauritius Ltd et Mauritius Multisports Infrastructure Ltd. Ce complexe multisport, qui sera développé sur une superficie de 53 arpents, fait partie du projet de Côte d’Or. La principale raison avancée officiellement pour justifier ce contretemps, causant un gros embarras personnel et politique pour Pravind Jugnauth, est que le site abritant le complexe multisport requiert une planification d’infrastructure et d’aménités, intégrant le plan de Côte d’Or Smart City. Ce détail a été porté à la connaissance des autorités lors d’une réunion récente de Landscope Mauritius Ltd.

Présentant ce projet, la littérature officielle note que « after its completion, the Cote d’Or Sports Complex will not only be the centre of sporting activity in Mauritius but a flagship for sporting achievement and training across the east-African and Indian Ocean region. While the proposed facilities will provide a venue for the international Indian Ocean Olympic Games in 2019, the main purpose of this sports complex is to provide an iconic long-term facility as a national flagship for healthy living, sports and fitness. »