En vue des Jeux des îles 2019 qui se tiendront à Maurice, le premier regroupement des présélectionnés s’est tenu hier au Domaine Izi à Bambous. Ce premier rassemblement a réuni à la fois les athlètes et entraîneurs rodriguais et mauriciens, entraîneurs, dirigeants et officiers du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Précédent cette rencontre, une marche de sensibilisation contre les dangers de la drogue avait eu lieu. Elle a eu pour slogan » Say no to drugs, Say no to doping » !  Plus de 500 personnes ont participé à cette manifestation accompagnée de l’orchestre de police. À savoir que le Premier ministre, Pravind Jugnauth et le ministre de la Technologie, de la communication et de l’innovation. Yogida Sawmynaden, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports étaient également présents à cette marche d’un peu plus de deux kilomètres ralliant Ebène (Intermart)  à Rose-Hill (Plaza).
Ces deux événements concoctés par le MJS avaient pour but de rassembler pour une première fois sous le même toit, la grande famille des Jeux des Îles. Et c’est dans une ambiance de fête que les 485 sportifs, dont 35 de Rodrigues se sont rencontrés, histoire de briser la glace. Autour des tables, un parfait mélange d’invités. Pour les mettre à l’aise, c’est « Ton Rolo » avec ses blagues qui s’en est chargé. Selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint,  cet  initiative qui vise avant tout à solidifier l’esprit du Club Maurice. « Il est essentiel que les athlètes puissent se connaître avant les Jeux des Îles. C’est la Team Maurice qui commence à prendre forme. D’où aussi l’organisation d’une marche pacifique. Il faut que nos sportifs soient des exemples pour nos jeunes athlètes», fait-il ressortir.
Dans le cadre de la préparation des JIOI, le ministre a indiqué que son ministère ainsi que le Comité d’organisation des Jeux des îles de l’océan Indien (COJI) et le Club Maurice sont à la disposition des présélectionnés et que les préparatifs à tous les niveaux ont déjà commencé à s’accélérer. « Nous avons déjà fait le tour des infrastructures et des rénovations qui se font depuis janvier. Sinon nous avons mis en place des structures nécessaires pour que nos sportifs puissent s’entraîner comme il le faut. D’ailleurs, les camps d’entraînements commenceront bientôt. Les fédérations ont déjà soumis leur plan de travail au comité de suivi, mais certains éprouvent des difficultés pour l’instant en raison de la période des examens. »
Parmi les athlètes présents hier à cette manifestation, Sarah Silva, médaillée d’or et de bronze aux JIOI de 2011 aux Seychelles chez les -57 kg et médaillée d’or et d’argent en 2015 à La Réunion, se réjouit de cette initiative du ministère d’organiser cette journée d’activité. « L’événement d’aujourd’hui (hier)  a été très bien préparé. Cette marche de sensibilisation a son lot d’importance tout comme le rassemblement des présélectionnés. Ça nous donne l’occasion de faire connaissance avec d’autres athlètes dans d’autres disciplines. Cela ne peut qu’être bon pour l’esprit d’équipe », estime-t-elle. Cette dernière devrait faire partie des sélectionnés pour les JIOI de 2019, soit sa troisième participation.
Ce rendez-vous d’hier au domaine Izy était aussi l’occasion pour des jeunes, comme Adel, 19 ans de se mettre dans le bain. D’ailleurs, cet athlète du club d’athlétisme de Faucon Flacq entend travailler pour gagner sa place dans la sélection finale. « Rassemblement mari seryé !  On a tous joué le jeu. Sur ma table, on a essayé de vaincre notre timidité. C’est très encourageant et motivant de voir d’autres personnes qui ont déjà fait les jeux auparavant. Je compte faire de mon mieux pour faire partie de la sélection », ambitionne-t-il.