Remise du drapeau des Jeux à Ahmed Marzooq, représentant des Maldives, lors de la cérémonie de clôture des 10es JIOI

La première réunion du Conseil International des Jeux (Cij) dans le cadre de la tenue de la onzième édition des Jeux des îles se déroulera les 23 et 24 février aux Maldives. Un pays qui abritera cette manifestation sportive pour la toute première fois, suite au vote effectué lors de la dernière réunion du Cij à l’hôtel Intercontinental à Balaclava le 28 juillet de l’année dernière, soit la veille de la remise du drapeau des Jeux aux représentants des Maldives. Maurice sera représentée à cette première réunion par trois dirigeants du Comité olympique mauricien (COM), à savoir Philippe Hao Thyn Voon (président), Richard Papie (1e vice-président) et Hedley Han (trésorier), de même qu’un représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Dans un premier temps, cette réunion aurait pu être reportée suite à une demande du Seychellois Antonio Gopal, président du Cij. Ce dernier avait mis en avant les risques de l’épidémie coronavirus qui sévit dans quelques pays asiatiques. Toutefois, les autres membres du Cij ne l’ont pas soutenu dans sa démarche en avançant le fait qu’ils avaient déjà réservé leurs billets d’avion. Au cours de cette première réunion, le sujet le plus important à être abordé sera le choix des disciplines pour les JIOI de 2023. Déjà, la partie maldivienne a fait comprendre qu’elle ne serait pas favorable à l’inclusion de la boxe et de l’haltérophilie, mais pencherait plutôt pour le retour du tennis et du handball, soit deux disciplines qui n’étaient pas au programme des derniers JIOI. Il n’est pas exclu que les Maldives optent au bout du compte pour seize disciplines, dont trois devraient être proposées par les représentants du Cij.

En attendant cette première réunion, les Maldives sont déjà à pied d’œuvre au niveau des infrastructures. C’est ainsi que les travaux de déblaiement ont déjà débuté en vue de la construction d’une piscine olympique à Malé, capitale du pays. Le contrat a été alloué à la firme Rasheed Carpentry & Construction et ces travaux devraient bientôt être complétés, alors que la piscine devrait être prête vers la fin de cette année. La construction de cette piscine était d’ailleurs un des projets annoncés par le président Ibrahim Mohamed Solih au cours de sa prestation de serment. Pour rappel, les Maldives avaient obtenu l’organisation de cette 11e édition par décision majoritaire, en devançant les deux autres postulants, à savoir les Comores et Madagascar.

Membre du Cij et également secrétaire général du Comité olympique maldivien, Ahmed Marzooq n’avait pas caché son bonheur au moment de la confirmation de l’organisation. « C’est un rêve devenu réalité. Nous allons désormais développer nos infrastructures sportives et conscientiser la mentalité de nos sportifs. Maurice a organisé des Jeux grandioses et nous pouvons nous aussi tenir le rang. » Et d’ajouter : « Les Jeux de 2023 seront un des meilleurs de l’histoire. » Selon lui, la visite effectuée par les membres du Cij aux Maldives de même que le dossier présenté lors de la réunion du Cij avaient fait pencher la balance en faveur de son pays.