Huit ans après, l’équipe féminine de basket-ball a retrouvé le podium des Jeux en décrochant la médaille de bronze après sa victoire dans la “petite finale” aux dépens des Seychelles (74-46). Les joueuses de Jean-Marie Bhugeerathee, assisté de Prakash Radha, ont tenu du coup leur pari.
Cette médaille de bronze vaut son pesant d’or. On serait tenté de dire que la performance des basketteuses peut être perçue comme étant la meilleure pour les sports collectifs quand on pense que le basket avait un retard considérable à rattraper par rapport aux pays de la région.
« Nous l’avons fait », a déclaré un Jean-Marie Bhugeerathee très comblé à son arrivée à Maurice. « J’avais dit qu’on irait jusqu’au bout pour réaliser notre objectif. C’est ce que tout le groupe a fait. Je dois d’abord féliciter les joueuses qui ont consenti à tant d’efforts durant notre préparation pour ces Jeux qui remonte à plus d’une année. Elles étaient assidues. Maintenant, elles savourent le fruit de la persévérance. C’est une médaille décrochée avec le coeur et le courage », estime le coach de l’équipe féminine.
En dépit de toutes les critiques avant les Jeux des îles, à l’effet que l’équipe féminine n’avait pas la capacité de décrocher un podium, Jean-Marie Bhugeerathee et ses joueuses ont démontré qu’ils avaient les moyens pour rivaliser avec leurs adversaires.
« Notre parcours aux Seychelles a été remarquable. L’équipe était très soudée. Nous y avons cru jusqu’au dernier moment. D’ailleurs, nous avons remporté nos deux matches de poule. Je dois dire que face aux Seychelles, l’équipe n’avait pas bien trouvé ses marques, mais nous avons malgré tout fait la différence », indique-t-il.
Après leur victoire étriquée face aux Seychelles (58-56) en poule, les coéquipières de Loreen Davy ont battu les Comores avec un peu plus de facilité (73 à 68). Face à La Réunion en demi-finales, l’équipe de Maurice a quasiment fait jeu égal avec l’adversaire jusqu’au troisième quart-temps avant de céder et s’incliner au final 44-85.
« Nous avons été certes battus par La Réunion, mais l’époque où l’équipe nationale s’inclinait par 60 ou 70 points d’écart est finie. Maintenant, nos adversaires nous regardent autrement. Certes, La Réunion été un cran au-dessus, mais nous avons joué jusqu’au dernier moment. Je dirai aussi que nous avons commis trop d’erreurs sur des actions faciles. »
Maurice retrouva à nouveau les Seychelles dans leur antre au Palais des Sports à Roche-Caïman pour le match de classement. La tension était palpable. Plus offensives, les Mauriciennes ont dominé complètement leur sujet pour enlever avec la manière la médaille de bronze avec ce score de 74-46.
« Cette victoire est mémorable pour tout le basket mauricien. Cette prestation doit donner une autre considération à la discipline. Nous allons poursuivre sur cette lancée et je pense déjà aux 9es Jeux à La Réunion en 2015 », déclare Jean-Marie Bhugeerathee, qui remercie tous ceux qui ont soutenu de près ou de loin le basket féminin.
Au niveau masculin, les choses ne se sont pas déroulées comme on s’y attendait. Après sa défaite d’entrée contre La Réunion (55-68), l’équipe masculine, dirigée par Rakesh Chundunsing, assisté de Nicolas Duval, est parvenue à enregistrer une victoire face aux Comores (73-68). Mais les Mauriciens se sont inclinés pour la deuxième fois en match de poule devant Mayotte 66-89, synonyme d’élimination.
« De manière générale, je peux dire que nous avons progressé dans le sens où Maurice ne se fait plus laminer. C’est déjà un point positif », a estimé le coach de l’équipe masculine.
Quoi qu’il en soit, le basket ne peut être considéré comme une discipline bonne à mettre… au panier. Il va sans dire qu’on devra compter sur les sélections mauriciennes, surtout après le retour sur le podium de l’équipe féminine.